Show Less
Restricted access

Judaïsme et christianisme dans les commentaires patristiques des Psaumes

Series:

Edited By Marie-Anne Vannier

Cet ouvrage renouvelle les études relatives aux commentaires patristiques des Psaumes, en prenant en compte l’apport du Judaïsme que les Pères connaissaient et qui marque leur interprétation du texte biblique, ne serait-ce que par le texte de la Septante qui sert de référence aux Pères grecs. Alors que l’on parle souvent de l’antijudaïsme des Pères de l’Église, les commentaires de l’Écriture qu’ils ont proposés, et en particulier ceux des Psaumes, montrent, au contraire, à quel point les Pères étaient marqués par le Judaïsme, dans leurs méthodes d’exégèse. Sans doute les Psaumes sont-ils davantage encore l’héritage commun du Judaïsme et du christianisme, comme l’a compris Augustin, qui entend, dans les Psaumes d’Asaph, la voix de la synagogue. Il n’en demeure pas moins que cet héritage commun permet une synergie entre les deux communautés, comme en témoigne, de manière éloquente, Maxime le Confesseur dans son Commentaire du Psaume 136, en dépit des différences d’interprétation qui existent.
Show Summary Details
Restricted access

Le recours à l’argument prophétique contre les Juifs chez Jean Chrysostome

← 184 | 185 →GÉRARD RÉMY

Extract

La source qui témoigne de l’utilisation de références prophétiques contre les Juifs par Jean Chrysostome est de nature violemment polémique, car elle s’identifie à huit discours prononcés contre eux Кατά Ιουδαϊων. Pour un motif pastoral, le prédicateur s’estime en devoir d’attaquer, sans ménagement et avec une violence outrancière mobilisant toute sa verve rhétorique, les pratiques cultuelles juives à cause de leur force attractive sur des fidèles assez faibles pour y succomber, même pour participer au jeûne1. L’approche des fêtes dans une ville à forte concentration juive comme Antioche suscite la vive inquiétude du pasteur et du gardien du troupeau que Chrysostome a conscience d’être. Pour atteindre son but, son langage sera celui du réquisitoire.

Le recours aux textes de sens prophétique2 sera donc dépendant de ce contexte religieux, jugé alarmant, qui commande un devoir de prévention, dont la méthode ne se fera aucun scrupule pour discréditer et invalider le culte juif afin de prémunir tout chrétien d’une dérive de type syncrétiste. On n’attendra donc pas un commentaire de citations prophétiques, lues dans la perspective du dessein salvifique de Dieu, mais une utilisation dictée par l’urgence qui absorbe toute autre considération, notamment la réserve et l’objectivité, la fin justifiant tous les moyens, y compris la réduction de la prophétie au rang d’argument polémique. Cet ensemble de discours forme la pièce...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.