Show Less
Restricted access

Organisations, mouvements et partis des droites radicales au XXe siècle (Europe–Amériques)

Series:

Olivier Dard

Après avoir abordé les droites radicales européennes et américaines contemporaines via leurs doctrinaires, vulgarisateurs et passeurs, analysé l’internationalisation de leurs supports et de leurs vecteurs, puis le caractère fédérateur d’un certain nombre de références et de thèmes, le quatrième et dernier volume du projet de recherche IDREA (Internationalisation des droites radicales Europe/Amériques) examine ces dernières sous l’angle des organisations, mouvements ou partis au 20 e siècle comme au début du 21 e et d’une réflexion sur la notion d’ « internationale noire ». Réunissant une dizaine de chercheurs français, européens, comme américains du Nord et du Sud, issus de différentes disciplines, l’ouvrage s’attache au cas de mouvements français comme l’Action française, le Mouvement Nationaliste du Progrès devenu Rassemblement Européen de la Liberté et le Front national. La seconde partie du volume est consacrée aux circulations et réemplois, envisagés dans un espace euro-Atlantique (droites radicales espagnole et argentine, Parti de l’Unité nationale du Canada d’Adrien Arcand, Wulfing Kindred états-unienne) et proprement européen (Jeune Europe, Groupes identitaires portugais).
Show Summary Details
Restricted access

Réexploitation de l’anthropologie SS par les païens identitaires américains. Le cas de la Wulfing Kindred

Extract



Stéphane FRANÇOIS1

Le paganisme raciste, aux Etats-Unis, dépasse en nombre et en influence les groupuscules nazis locaux, ainsi que les franges radicales du Ku Klux Klan.2 En 2003, environ 50 % des adeptes du paganisme nordique dans ce pays sont des extrémistes de droite, en particulier en prison, promouvant la supériorité (mais pas toujours) de la race aryenne, l’antisémitisme, le racisme et le négationnisme. Depuis, ce chiffre a continué d’augmenter, pour se situer actuellement aux alentours de 60 % des adeptes.3

Malgré tout, le racisme de type national-socialiste est très minoritaire dans ce pays. En effet, il faut garder à l’esprit que les nazis américains sont souvent des lunatics fringes, c’est-à-dire des marginaux et des excentriques…4 et dont les troupes ne dépassent guère les 2000 militants au grand maximum (dans un pays de 318 millions d’habitants) pour les partis les plus importants tel l’American Nazi Party.5 Enfin, l’aryanisme dans ce pays est la conséquence des discours sur la supériorité de la race blanche, compris dans le sens des ← 117 | 118 → White Anglo-Saxons Protestants, les fameux WASP, élaboré dans le cadre d’une autre tradition raciste que celle du nazisme, avec des auteurs-phares de la suprématie blanche comme Lothrop Stoddard6 ou Madison Grant.7 Nous sommes donc face à une tradition antérieure au nazisme, qui parfois a influencé ce dernier.8

Cependant, le groupe que nous allons étudier ici intègre...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.