Show Less

La Parataxe

Tome 1- Entre dépendance et intégration

Series:

Marie-José Béguelin, Mathieu Avanzi and Gilles Corminboeuf

La parataxe associe des constructions en l’absence de tout marqueur explicite de dépendance : Vous m’appelez, je viens ; Aide-toi, le ciel t’aidera ; Il y a un souci, c’est que la robe est trop large, ou encore : Tu le verrais, il est adorable. Les modèles grammaticaux traditionnels rencontrent leurs limites face à ces tours binaires, à cheval entre micro- et macro-syntaxe. Faut-il y voir des juxtapositions de phrases ou de sous-phrases ? des coordinations sans marqueurs ou des subordinations implicites ? Les enjeux théoriques sont ici très importants : définition des unités pertinentes, rôles de l’intonation, conditions des coalescences entre clauses... Issu des réflexions lancées lors du Colloque international de Neuchâtel (12-15 février 2007), cet ouvrage de synthèse procède à un large bilan critique, allant des acquis de la philologie classique aux avancées récentes de la recherche en syntaxe de l’oral, en prosodie, en sémantique, en linguistique diachronique.
Le tome 1 Entre dépendance et intégration dresse un état de la question : sur quelles définitions reposent les notions de parataxe et d’asyndète ? quels types de dépendance sont mis en jeu ? quels liens convient-il d’établir entre subordination, coordination et parataxe ? Enfin, comment se présente la parataxe dans les langues de l’antiquité classique et en indo-européen ?

Prices

Show Summary Details
Restricted access

SECTION 1: PROBLÈMES DE DÉFINITION

Extract

SECTION 1 PROBLÈMES DE DÉFINITION Noyaux prédicatifs juxtaposés Marie-José BÉGUELIN Université de Neuchâtel; projets FNS «La structure interne des périodes» et «Syndèse et asyndèse dans les routines paratactiques» Cette étude à caractère liminaire poursuit deux objectifs. Il s’agira tout d’abord d’examiner les définitions usuelles de la parataxe et les principales questions qu’elles soulèvent (§ 1). Simplement amorcées ici, ces questions trouveront de plus amples échos dans les chapitres ultérieurs de ce livre. Il s’agira, dans un second temps, de mettre à l’épreuve la notion de parataxe en l’appliquant à des données linguistiques concrètes (§ 2). Pour ce faire, j’ai collecté des structures où se trouvent juxtaposées ou associées, en l’absence de tout ligateur segmental, deux ou plusieurs constructions verbales, mes exemples étant tirés pour l’essentiel du théâtre de Marivaux. Une typologie des configurations rencontrées permettra, au seuil de cet ouvrage, de pren- dre la mesure du domaine traditionnellement assigné à la parataxe, au sens plutôt accueillant avec lequel ce terme est utilisé dans la littérature gramma- ticale. 1. Problèmes de définition 1.1 Les définitions suivantes sont à la fois banales et représentatives de ce que la tradition appelle parataxe: (1) PARATAXE. «Manière de construire des phrases, consistant à les juxtaposer sans indiquer le rapport qui les unit.» (Larousse Lexis) (2) PARATAXE. «Juxtaposition de deux propositions entre lesquelles le lien de dé- pendance n’est qu’implicite, la courbe mélodique...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.