Show Less

Comment comprendre la «crise» de l’Etat postcolonial en Afrique?

Un essai d’explication structurelle à partir des cas de l’Angola, du Congo-Brazzaville, du Congo-Kinshasa, du Liberia et du Rwanda

Series:

Moïse Léonard Jamfa Chiadjeu

Comment expliquer que de Dakar à Maputo, l’on ne puisse trouver un seul pays qui souscrive aux conditions élémentaires de définition d’un Etat? Comment comprendre que de Harare à Mogadiscio, l’on ne rencontre que guerres civiles, famine, épidémies, etc.? Comment expliquer la croissance exponentielle du nombre de coups d’Etat en Afrique noire?
Cet ouvrage présente une étude comparée de quatre politiques coloniales en Afrique subsaharienne: portugaise, française, belge et américaine. Prenant pour cas d’étude l’Angola, le Congo-Brazzaville, le Congo-Kinshasa, le Liberia et le Rwanda, partant des conditions obscures de la naissance de l’Etat postcolonial, l’auteur analyse les structures héritées de la colonisation occidentale (l’école, le territoire, la monnaie, la division internationale du travail, etc.), et met en lumière les effets négatifs de cet héritage sur la marche actuelle de l’Etat postcolonial.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

6. Plan 21

Extract

21 pierre angulaire des grandes mutations sociales en Afrique. C’est-à-dire que nous partons de l’idée que la superstructure étatique est une fonction de l’infrastructure, et que c’est au cœur des rapports de production et d’échanges qu’il faut rechercher les causes de la ‹crise› de l’Etat africain. Donc, nous nous efforcerons d’expliquer les troubles des sociétés africaines par la nature des rapports de production et d’échanges, la nature des lois qui régissent l’activité de production, des lois qui déterminent et conditionnent l’échange, etc. Le cadre et l’objet de notre étude étant déjà circonscrits, la démarche méthodologique définie, reste maintenant à énoncer le plan de notre travail. 6. Plan Notre investigation se construira autour de deux axes majeurs, qui consti- tuent d’ailleurs les deux parties de notre travail. Dans un premier temps, nous présenterons les structures originelles de la dépendance fonctionnelle des Etats d’Afrique au sud du Sahara (Première Partie). Puis, étant donné que «l’ordre de la dépendance se forge et se reproduit sans que rien ne puisse remettre en cause son efficacité et son inéluctable logique»51, nous présenterons dans un deuxième temps la non réalisation du projet «Etat» comme le résultat logique d’un processus historique de mise en dépendance (Deuxième Partie). 51 Badié, Bertrand, L’Etat importé. Essai sur l’occidentalisation de l’ordre politique, Fayard, Paris, 1992, p. 18. Première Partie De la naissance déficitaire de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.