Show Less

L’«Oulipo» e Italo Calvino

Series:

Michele Costagliola d'Abele

Il 24 novembre 1960, a Parigi, in un bistrot della rue du Bac, nasce, per volontà di R. Queneau e F. Le Lionnais, l’ Ouvroir de Littérature Potentielle (Oulipo). Non un movimento letterario, né un laboratorio scientifico ma un gruppo di scrittori e di matematici che si propongono, attraverso un approccio «sistematico» e «scientifico», di rinnovare l’idea di letteratura e apportare nuova linfa vitale a quel dibattito culturale che, in Francia, negli anni Sessanta, rimette in questione il mito surrealista dell’ispirazione e si allontana da un’idea di letteratura engagée di matrice sartriana.
Nello stesso periodo, Italo Calvino inizia a frequentare più assiduamente Parigi e nel 1972 è eletto membre étranger di questo gruppo che, lontano dalla «gravità» della critica italiana, gli offre la possibilità di confrontarsi con una serie di modelli che giocheranno un ruolo fondamentale nella sua opera successiva. A partire da un approfondimento della retorica oulipiana, e attraverso un approccio «oulipocritico» alla produzione letteraria degli anni parigini di Calvino, il presente saggio ricostruisce le tappe fondamentali di questa storia fatta di «destini incrociati».

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Résumé 193

Extract

Résumé Oulipo sans frontières. Italo Calvino: passages interculturels et parcours potentiels Introduction Le 24 novembre 1960, à Paris, dans le sous-sol d’un bistrot parisien, Le Vrai Gascon, au 82 rue du Bac, par la volonté conjointe de Raymond Queneau et François Le Lionnais naît l’Oulipo, l’Ouvroir de littérature potentielle, un groupe composé d’une dizaine d’in- tellectuels désirant explorer les potentialités infinies du langage, et donc de la littérature. Un cénacle, en d’autres termes, regroupant des écrivains et des mathématiciens dont le but est de mener des re- cherches qui, à l’aide de réflexions de nature mathématique et com- binatoire, puissent fournir à la littérature des règles, des contraintes, des formes obligées, bref des modes d’emploi, à savoir des structures pouvant être utilisées à l’infini dans le processus créatif d’œuvres littéraires toujours nouvelles. C’est toujours en 1960 qu’Italo Calvino commence à fréquenter plus assidûment Paris, une ville qui le fascine par la ferveur des cer- cles académiques, artistiques et littéraires de Saint-Germain-des-Prés et de Montparnasse et où il établit sa résidence, en 1967, dans un petit appartement du Square de Châtillon, dans le XIVe arrondissement. À Paris, Calvino entretient une série de rapports avec les représentants de la culture française de l’époque et il s’intéresse au débat culturel de ces années-là: il apprécie les milieux intellectuels proches de la revue Critique et du groupe...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.