Show Less

Raymond Aron, penseur de l’Europe et de la nation

Series:

Edited By Giulio De Ligio

À mesure que le temps passe, la pertinence des démarches et des analyses de Raymond Aron se confirme au lieu de s’estomper. Parce qu’il a été le commentateur inlassable des événements, parce que ses livres ont souvent répondu à des situations bien différentes de la nôtre, on a pu penser que son œuvre, à l’exception bien sûr des grands ouvrages théoriques, perdrait de son actualité en raison de l’éloignement des circonstances qui lui avaient donné naissance. C’est le contraire qui se produit. C’est de nous et donc à nous qu’Aron parle encore.
À travers la forme politique propre à l’Europe, la journée d’études du 7 juin 2011, dont est issu cet ouvrage, s’était proposée de dégager la science politique que Raymond Aron nous lègue pour mieux comprendre la condition humaine et la situation présente des pays européens.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Notices biographiques des auteurs

Extract

Nicolas Baverez, ancien élève de l’École normale supérieure, auteur d’une thèse sur le chômage dans les années 1930, est économiste et historien, tout en assurant des fonctions d’éditorialiste au Point et au Monde. Il a publié plusieurs livres dont Après le Déluge : essai sur la grande crise de la mondialisation (Perrin, 2009), En route vers l’inconnu (Perrin, 2008), Que faire ? Agenda 2007 ? (Perrin, 2006), Nouveau Monde, Vieille France (Perrin, 2006), introduction à Raymond Aron : penser la liberté, penser la démocratie (Gallimard, « Quarto », 2005), La France qui tombe (Perrin, 2003), Raymond Aron, un moraliste au temps des idéologies (Flammarion, 1993). Il est membre du Comité de direction de la revue Commentaire et du Comité directeur de l’Institut Montaigne. Agnès Bayrou est doctorante en théorie politique à l’École doctorale de Sciences-po. Elle est diplômée de l’Institut d’Études politiques de Paris et titulaire d’une licence de philosophie. Depuis 2008, elle enseigne la science politique à l’Institut d’Études politiques de Lille. Dernière publication : « Découvrir le totalitarisme. Parcours intellectuel de Leszek Kolakowski » (Revue française d’Histoire des Idées politiques, n° 31, premier semestre 2010). Giulio De Ligio est docteur de recherche en histoire de la pensée politique de l’Université de Bologne. Il poursuit aussi depuis quelques années ses recherches au Centre Raymond Aron de l’EHESS de Paris. Il enseigne actuellement à l’Université pour étrangers de Pérouse. Parmi ses publications, citons La tristezza del pensatore politico....

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.