Show Less

La Chine sur la scène internationale

Vers une puissance responsable ?

Series:

Edited By Tanguy de Wilde d'Estmael and Tanguy Struye de Swielande

La Chine s’est éveillée au monde. Elle multiplie sans ambages les relations avec les autres sujets de la scène internationale. C’est une nouveauté. La mentalité impériale ne concevait les rapports avec les autres que sous l’angle de l’allégeance ou de la vassalité et non sur le mode du rapport égalitaire. Aujourd’hui, la Chine se projette sur la scène internationale avec, certes, un attachement farouche à la souveraineté étatique, mais en postulant ipso facto une égalité entre Etats. Pékin entre dans le jeu international avec son prisme national, tant pour y tenir un certain rôle que pour veiller à ce que les règles ne soient pas modifiées à son insu ou à son détriment. C’est à cette rencontre singulière de la Chine avec le monde que cet ouvrage est consacré.
La première interrogation porte sur l’ascension pacifique de la Chine dans les relations internationales que Pékin préfère présenter désormais comme un développement pacifique. Si, dans cette optique, le discours officiel recycle à bien des égards les principes de la coexistence pacifique, la réalité ne peut toutefois être éludée : quel type de puissance la Chine est-elle et entend-elle être parmi les acteurs déterminants de la scène internationale ? L’influence planétaire revendiquée a-t-elle comme corollaire une responsabilité accrue dans la sécurité globale ?

Prices

Show Summary Details
Restricted access

PARTIE II - LA CHINE FACE AUX AUTRES PUISSANCES

Extract

PARTIE II LA CHINE FACE AUX AUTRES PUISSANCES 103 États-Unis – Chine Engagement pragmatique ? Tanguy STRUYE DE SWIELANDE En ce début de 21e siècle, les relations sino-américaines sont en pleine transformation. De partenaires aux objectifs stratégiques com- muns durant une partie de la Guerre froide et des années 1990, la Chine et les États-Unis sont devenus des concurrents et même parfois des adversaires sur de nombreux dossiers internationaux. La Chine voit par exemple d’un mauvais œil l’élargissement de l’OTAN, le renforcement de l’alliance entre le Japon et les États-Unis, le soutien américain à Taiwan ou la présence américaine en Asie centrale. Pour les États-Unis, les sujets de friction concernent parmi d’autres la question des droits de l’Homme, le Tibet, le déficit commercial, la prolifération nucléaire, l’espionnage industrielle, Taiwan et la mainmise chinoise sur la Mer de Chine du Sud. Par conséquent, une certaine méfiance entre les deux pays n’a cessé de s’affirmer ces dernières années. Les deux pays ont noué des relations économiques et commerciales depuis l’établissement en 1979 des relations diplomatiques bilatérales1. Dans le domaine économique, la Chine reste très dépendante des expor- tations vers le marché américain et a acquis selon les estimations pour plus de 1100 milliards de bons du Trésor américains mi-2011, grâce à ses réserves en devises étrangères atteignant fin 2011, plus de trois trillions de dollars. Les exportations chinoises vers...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.