Show Less

Robert Schuman – Conseiller général de la Moselle – 1937-1949

Series:

François Roth and Jacques Hennequin

Robert Schuman a été un serviteur attentif et efficace de la Moselle, notamment en tant que conseiller général de Cattenom. Cet ouvrage livre une approche originale du mandat le moins connu du Père de l’Europe que celui-ci occupe à une période charnière (1937-1949), avant que sa carrière ministérielle ne l’écarte progressivement de l’assemblée départementale.
Dépassant la seule dimension biographique, ce volume contribue ainsi à une meilleure connaissance de l’histoire institutionnelle et politique de la Moselle tout en soulignant l’attachement de Robert Schuman à un territoire sur lequel s’est enraciné son engagement européen.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Avant-propos (Patrick Weiten)

Extract

13 Avant-propos La vocation des Cahiers Robert Schuman est de documenter, d’éclai- rer par des sources nouvelles le parcours du Père de l’Europe, et cela en portant la recherche sur des aspects qui ont été jusqu’à présent ignorés ou peu traités par les historiens. Le présent ouvrage, qui s’inscrit à la suite d’un premier volume dédié à la pensée européenne de Robert Schuman, est le prolongement d’une communication de Jacques Hennequin à l’Académie nationale de Metz sur Robert Schuman, conseiller général de la Moselle (1937- 1949) ; travail préliminaire que François Roth a revisité pour livrer ici une approche originale du mandat le moins connu de l’homme d’État mosellan. Robert Schuman a pourtant été un serviteur attentif et efficace de l’institution départementale. Travaillant avec une méthode qu’il appli- quera ensuite aux dossiers internationaux (clarté d’analyse, pragmatisme et esprit de conciliation), il porte son attention avec la même application sur des sujets structurants (le maintien des acquis du droit local, et notamment le régime concordataire) ou plus limités, dans le strict respect des attributions de l’assemblée départementale de son temps. Cet ouvrage dévoile tout particulièrement son rôle en tant que conseiller général de Cattenom, un canton proche de la frontière et donc particulièrement exposé aux périls de la guerre qui s’annonce dès 1938. Dans le rapport sur le plan de mobilisation et d’évacuation...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.