Show Less

Sens et signification dans les espaces francophones

La construction discursive du concept de francophonie

Series:

Edited By Olga-Stefana Galatanu, Ana-Maria Cozma and Virginie Marie

L’ouvrage réunit une sélection de contributions, apportant des perspectives et éclairages différents selon les disciplines et/ou les paradigmes mobilisés (analyse du discours, sémantique argumentative et/ou sémantique cognitive, sémiotique, sciences du la culture, histoire, sociolinguistique, anthropologie), sur le mot F/francophonie et sur « les mots de la francophonie », ceux qui sont mobilisés dans les discours de ses promoteurs et défenseurs ou de ses détracteurs, des politiques, des médias, certes, mais également dans les discours recueillis auprès de ceux qui la pratiquent et la revendiquent, des francophones « de base ».
L’enjeu fondamental de ce croisement de points de vue est de montrer que c’est dans et par les nombreux discours, qui se croisent, réfèrent les uns aux autres, auxquels on adhère ou qu’on rejette, que se construisent et se reconstruisent des identités francophones, ancrées à la fois dans l’histoire de l’usage du français et dans l’environnement sémantique mobilisé par ces discours : systèmes de valeurs et de croyances, actes posés et évoqués dans l’espace social désigné par le mot F/francophonie.
L’objectif est ainsi de montrer les mécanismes de la construction discursive de la signification du mot F/francophonie, signification polysémique et cinétique, subissant un permanent processus de (re-)conceptualisation et de régénération.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Deuxième partie. Le français et les identités francophones

Extract

DEUXIÈME PARTIE LE FRANÇAIS ET LES IDENTITÉS FRANCOPHONES 107 Les avatars de la métaphore guerrière et solaire dans les discours de la Francophonie Romuald BERTY Université Sorbonne Nouvelle Paris III et Université Autonome de Barcelone La langue française et l’espace national entretiennent une relation protéiforme et problématique avec la construction discursive de l’identité francophone. En effet, cette relation s’est construite autour des tensions entre géographies identitaires, postcoloniales pour la plupart, et langue française, donnant lieu à un discours de lutte et de combat, qui raisonne en termes de rayonnement ou de délivrance, et qui mêle tou- jours la langue et la culture à la politique et à la nation. Les problématiques d’assimilation et de hiérarchie entre identité française et francophone ont souvent pris, dans les discours des acteurs de la Francophonie, la forme de la métaphore guerrière et solaire. Le rayonnement d’une langue transsubstantiée en nation, et donc en terri- toire, implique la notion d’espace à conquérir pour penser l’identité francophone comme mesure de l’influence de la France dans le monde. L’espace semble nourrir les discours de la Francophonie à la fois en tant qu’espace à réduire lorsque l’on assimile l’identité à la nation, et en tant qu’espace à étendre lorsque l’on rêve d’expansion de la langue. Mais qu’en est-il de nos jours des prolongations de ce projet périmé ? Il s’agira ici d’étudier les stratégies discursives visant à trouver une légitimation à ce système...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.