Show Less
Restricted access

Accompagner vers l’emploi

Quand les dispositifs publics se mettent en action

Series:

Edited By Christèle Meilland and François Sarfati

Le chômage a pris une telle ampleur dans de nombreux pays d’Europe qu’il occupe une place première dans les préoccupations des citoyens. Il est également au cœur d’enjeux politiques. Cet ouvrage, composé d’une quinzaine de textes, propose de porter le regard sur les situations d’accompagnements des demandeurs d’emploi. Un tournant néo-libéral a clairement été pris. La volonté de maîtriser les dépenses publiques s’est partout accompagnée d’un discours idéologique de justification reposant sur des fondements « scientifiques ». L’économie d’inspiration néo-classique produit une action publique pensée en termes d’activation, d’incitation et d’information.
Analyser les dispositifs publics au concret permet d’abord de souligner, grâce à la comparaison internationale (Belgique, Suisse, Royaume-Uni, Québec, France, Tokyo, Brésil), la spécificité des politiques publiques nationales et, de fait, la singularité des dispositifs mis en place. L’ouvrage montre également le rôle prédominant des professionnels de l’accompagnement. Parce qu’ils mettent en œuvre des dispositifs individualisés, ils procèdent à une « activité de jugement » fondée sur des normes institutionnelles, sur une éthique professionnelle et sur des contraintes organisationnelles.
Show Summary Details
Restricted access

Des usages de l’évaluation de projets professionnels : les dispositifs RSA artistes

Extract



Aurélie GONNET

Doctorante en sociologie au Lise (CNAM)

Il y a une réalité, c’est que les secteurs artistiques, personne n’ose dire que c’est un grand bateau sur lequel il y a beaucoup de gens et tous les autres sont sur le quai. On leur donne les moyens, via des études, d’être là avec des bagages et on leur dit : allez sur le grand bateau ! Sauf que sur le bateau, qui est pas mal à quai parce qu’il a du mal à faire de grands voyages, c’est des gens qui n’ont pas du tout l’intention d’en faire rentrer d’autres pour ne pas faire un Titanic bis. Et donc, pour conduire la métaphore portuaire, entre le quai et le bateau, c’est une eau dégueulasse ! C’est une eau… et c’est là-dedans qu’ils tombent et personne n’a le courage de le dire. À un moment, il faut peut-être dire aux gens : bah non, c’est pas possible. C’est pas que vous n’y arriverez pas mais il y a beaucoup trop de gens. C’est pas une question de compétences ni de talent, mais beaucoup trop de gens par rapport à l’offre.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.