Show Less
Restricted access

Image et philosophie

Les usages conceptuels de l’image

Series:

Augustin Dumont and Aline Wiame

Cet ouvrage a pour objectif d’interroger en profondeur la manière avec laquelle, historiquement, les philosophes ont « pratiqué l’image dans le concept ». Les auteurs s’interrogent sur le recours à la visualité et à la métaphore dans l’élaboration des schèmes philosophiques à travers l’histoire de la philosophie et les rapports que cette dernière entend tisser avec l’histoire du monde. On tâche de cerner les raisons que les philosophes ont pu avoir de mobiliser ou au contraire de rejeter cet opérateur conceptuel, d’assumer sa performativité ou bien de déplorer son caractère résiduel et résistant à toute systématisation de la rationalité. L’ouvrage cherche ainsi à dégager quelques figures centrales du nouage que les philosophes ne cessent d’opérer au sein du chiasme reliant la construction philosophique de l’image et la constitution de la pensée par l’image. Platon, saint Augustin, Descartes, Spinoza, Kant, Fichte, Schelling, Nietzsche, Bergson, Bachelard, Wittgenstein, Fink, Sartre, Merleau-Ponty, Castoriadis, Simondon et Deleuze sont les auteurs privilégiés dans cet ensemble.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre III: Comme une image. Sensibilité et réflexivité dans la métaphysique de Descartes

1.  Introduction : le « contrat » cartésien sur l’imagination

Extract

CHAPITRE III

Comme une image

Sensibilité et réflexivité dans la métaphysique de Descartes

Augustin DUMONT

Interroger l’œuvre du père de la modernité, dans l’espoir de mieux comprendre le concept d’image, n’a rien d’évident. S’il y a bien un usage conceptuel de l’image spécifiquement cartésien, la plupart des usages modernes de l’image empruntent à Descartes dans le même temps où ils le critiquent, et cela ne va pas sans un certain « brouillage » du cheminement cartésien lui-même. Les philosophes modernes et contemporains, en effet, ont chacun à leur façon hérité et remis en question la manière avec laquelle Descartes a problématisé le champ du visible en général, ouvrant sinon un âge, au moins une histoire de la représentation, avec laquelle la faculté d’imaginer, et par suite l’image, ont partie liée. Comment tenir ensemble un certain discours théorique sur l’image et la pratique cartésienne de celle-ci ? Il existe assurément de multiples manières de procéder car, du fameux « larvatus prodeo », furtivement noté dans les Préambules, au traité d’optique intitulé Dioptrique, en passant par les songes du 10 novembre 1619, l’écriture revendiquée en tant que fable dans le Discours de la méthode, ou encore la référence fascinante à la représentation théâtrale des passions dans Les passions de l’âme, force est de constater que Descartes utilise constamment des images...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.