Show Less

«La Revue»

The Twentieth-Century Periodical in French

Series:

Edited By Charles Forsdick and Andrew Stafford

The journal, periodical or revue has a long and largely unexplored history. The periodical has been recognized as a site of unexpected juxtapositions and unorthodox exchanges, a source of chance discoveries. It provides a unique insight into the uneven interactions that characterize any contemporary moment and is an invaluable archive in its own right. This volume aims, through a series of focused case studies, to explore the twentieth-century periodical publication in French, offering an overview of some of its most important manifestations and providing a general reflection on this complex textual form.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Patrick Suter Poétique Surréaliste de l’anti-journal

Extract

Dans les pages qui suivent, Le Surréalisme au Service de la Révolution (abrégé plus loin S.A.S.D.L.R.)1 apparaîtra comme une revue s’opposant de toutes ses forces à la presse quotidienne et généraliste, et donc comme un anti-journal. Mais un tel combat ne repose ici aucunement sur un refus ontologique de la presse, simplement perçue par les surréalistes comme détournée par la bourgeoisie du rôle révolutionnaire qu’elle avait acquis lors de son accession à la liberté en août 1789. Qu’il s’agisse de mettre les journaux en pièces, c’est pour leur substituer un autre journal, capable de saisir l’actualité de la révolution en marche. Si cet article décrit avant tout l’‘anti-journal’ surréaliste, l’‘autre journal’ que propose le mouvement ne saurait être perdu de vue. Dès le ‘Prière d’insérer pour “Le Surréalisme au service de la Révolution”’, nous voici au cœur de notre problématique: LE SURRÉALISME AU SERVICE DE LA RÉVOLUTION non seulement […] permettra de répondre d’une façon actuelle à la canaille qui fait métier de penser, mais préparera le détournement définitif des forces intellectuelles aujourd’hui vivantes au profit de la fatalité révolutionnaire. L’entreprise de la revue vise l’‘actuel’, et tend à se confronter, à travers la ‘canaille qui fait métier de penser’, au monde de la presse en tant qu’il s’op- pose à toute velléité révolutionnaire. Du moins,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.