Show Less
Restricted access

La langue française au Québec et ailleurs

Patrimoine linguistique, socioculture et modèles de référence

Series:

Edited By Wim Remysen and Nadine Vincent

Cet ouvrage rend hommage à Louis Mercier, linguiste et lexicographe qui a consacré sa carrière à décrire le français québécois et à démystifier l’idée d’une langue unique pour l’ensemble des francophones. Les contributions publiées ici s’articulent autour de trois thèmes qui ont été au cœur de ses travaux : la mise en valeur du patrimoine linguistique, la prise en compte de la socioculture dans la description de la langue et la réflexion sur les normes et modèles linguistiques servant de référence. Si la plupart des textes portent sur le français québécois, ils ne s’y limitent pas et permettent, en s’attardant à la langue telle que perçue, analysée et décrite dans une société spécifique, d’enrichir les savoirs et les regards sur le français dans l’ensemble de l’espace francophone.

Show Summary Details
Restricted access

Préface : Louis Mercier ou le charme discret de la lexicographie

Extract



Mes premiers séjours dans la Belle Province, au début des années 80 (du siècle dernier…), m’avaient permis de découvrir l’extraordinaire vitalité des recherches sur le français au Québec, en particulier dans les domaines de la sociolinguistique et de la lexicographie. À cela s’ajoutait une interaction nourrie entre mes collègues porte-paroles de leur discipline et le public québécois, qui se traduisait notamment par une forte présence médiatique des questions relatives à la langue française.

Cette stimulante effervescence me changeait de l’atmosphère plus pesante qui régnait alors en Belgique francophone dès qu’il était question du « français de Belgique ». Nous nous dégagions lentement de la chape de plomb qu’avaient tissée des décennies de purisme, dans un silence qu’ébranlaient à peine de timides polémiques entre les chasseurs de belgicismes et de jeunes contestataires d’une idéologie linguistique que l’on qualifierait aujourd’hui de glottophobe.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.