Show Less
Restricted access

Multilingualism as a model: Fifty-four years of coexistence of English and French with native languages in Cameroon / Modèle de multilinguisme : Cinquante-quatre années de coexistence de l’anglais et du français avec les langues maternelles au Cameroun

Series:

Edited By Lozzi Martial Meutem Kamtchueng and Pauline Lydienne King Ebéhédi

The authors in this volume study various facets of the long-term coexistence of French and English with native languages in Cameroon. This coexistence has many linguistic, educational and political implications. The data analyzed in the papers are collected through various methods and from various sources: questionnaires, interviews, participant observation, online sources, social media, written documents, recorded speeches and informal conversations, etc.

Les auteurs de ce volume étudient sur plusieurs facettes la coexistence de longue date entre le français, l’anglais et les langues maternelles au Cameroun. Cette cohabitation offre beaucoup d’implications linguistiques, éducatives et politiques. Les données analysées par les différents contributeurs ont été collectées au moyen de méthodes et sources diverses : questionnaires, interviews, observations participantes, sources internet, réseaux sociaux, documents écrits, discours enregistrés et conversations informelles, etc.

Show Summary Details
Restricted access

Que signifie être « francophone » ou « anglophone » au Cameroun? (Wega Simeu)

Extract

← 168 | 169 →

Wega Simeu

Département de Lettres Bilingues, ENS-Bambili, Université de Bamenda, Cameroun

Que signifie être « francophone » ou « anglophone » au Cameroun?

Résumé: La présente étude analyse les concepts «anglophone » et « francophone » au Cameroun, 551 ans après l’adoption du français et de l’anglais comme langues officielles. Le problème central est de savoir quelle est l’influence de ces langues officielles sur la vie sociale et l’éducation des Camerounais. Plus concrètement, l’étude s’interroge sur le contenu sémantique (signifié) de ces signifiants au Cameroun. L’analyse a un double objectif : tout d’abord, elle cherche à montrer que ces termes au Cameroun ont subi depuis quelques années, un aménagement sémantique. Cela est certainement dû aux migrations internes et aux brassages culturels, mais aussi et surtout à l’effectivité de l’intégration nationale. Ensuite, elle vise à montrer que l’histoire coloniale a laissé au Cameroun une tache indélébile, notamment au niveau de l’éducation nationale (MINESEC)2 où il dispose de deux sous-systèmes éducatifs dont sont jaloux les Camerounais. Ces derniers peuvent ainsi adhérer à l’un ou à l’autre système, indépendamment de leur appartenance géographique, linguistique ou culturelle. Pour obtenir nos données d’analyse, nous sommes parti de l’observation directe (entretiens et interviews) et indirecte (questionnaires dirigés). 95 Camerounais ont été interrogés, pris au hasard dans le campus universitaire de Bambili. Cette analyse s’appuie sur la théorie structuraliste de Saussure (1916) et...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.