Show Less

Political Correctness

Aspectos políticos, sociales, literarios y mediáticos de la censura lingüística / Aspetti politici, sociali, letterari e mediatici della censura linguistica / Aspects politiques, sociaux, littéraires et médiatiques de la censure linguistique

Series:

Edited By Ursula Reutner and Elmar Schafroth

Lo políticamente correcto ya no es solo un empeño de fuerzas emancipadoras y antidiscriminatorias. Domina también gran parte del discurso político y social, a la vez que oculta frecuentemente los problemas verdaderos en cuestiones ética e ideológicamente sensibles. Mediante ejemplos de la política y la vida cotidiana, el volumen pone de manifiesto la gran diversidad y amplitud del fenómeno.
Il politicamente corretto non è più solo un’aspirazione di forze emancipatrici e antidiscriminatorie. Controlla anche gran parte del discorso politico e sociale, celando non di rado problemi intrinseci di questioni eticamente e ideologicamente sensibili. Con esempi della sfera politica e quotidiana il volume chiarisce l’ampia estensione del fenomeno.
Le politiquement correct n’est plus un simple jeu de forces émancipatoires ou anti-discriminatoires. Il domine actuellement une grande partie du discours politique et social, quitte à faire de l’ombre aux vrais problèmes éthiques ou idéologiquement épineux. À partir d’exemples issus de la vie politique et du quotidien, le volume s’attache à illustrer la diversité des questions qui s’y rattachent.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction (Ursula Reutner/Elmar Schafroth)

Extract

Et je l’avoue: je ne me tais plus, parce que de l’hypocrisie de l’Occident j’en suis las (Günter Grass, 4 avril 2012, Süddeutsche Zeitung) Introduction Ursula Reutner/Elmar Schafroth 1 Le politiquement correct Dans ce poème en prose Ce qui doit être dit, Günter Grass a sans doute voulu lever un tabou ardemment défendu en Allemagne. L’a-t-il fait avec pertinence ou avec maladresse? La question n’est pas là. Toujours est-il que dès le moment où il écrivait, l’auteur semblait bien prévoir le tollé qui allait suivre cet acte de «lèse-indicibilité» politique. Depuis la nuit des temps, tout individu qui rompt avec un tabou risque une sanction – que ce soit dans le domaine de la mythologie ou de la religion, au niveau culturel, social, profondément humain ou même en ce qui concerne les relations interpersonnelles. Ceci n’est pas nouveau. Ce qui a changé au cours des siècles, c’est l’aspect intensif et extensif du concept de tabou: d’une part, l’idée même a évolué, passant d’une ‹stricte interdiction› à un jugement de ‹profonde inadéquation› (cf. Hughes 2010: 46); et d’autre part, les champs d’application de la sanction ont changé en quantité et en qualité, déviant des domaines traditionnels (religion et culture) pour investir des espaces nouveaux tels que la politique, le discours interculturel et la vie quotidienne (cf. Reutner 2009). Au XXIe siècle encore, il reste indéniable «qu’on n’a pas le droit de tout dire, qu’on ne peut...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.