Show Less
Restricted access

Etudes de linguistique médiévale

Hommage à Ambroise Jean-Marc Queffélec 1

Edited By Roger Bellon

Le dénominateur commun des contributions réunies ici est ce qui a toujours été l’élément moteur des recherches d’Ambroise Jean-Marc Queffélec : appliquer à la langue médiévale les méthodes les plus récentes élaborées par la linguistique, afin d’approfondir et d’améliorer notre connaissance des phénomènes grammaticaux propres à la langue médiévale : dépouiller les textes de la période médiévale, classer et analyser les données linguistiques recueillies puis procéder à leur interprétation, c’est ce que Queffélec a fait de façon magistrale pour l’étude de la négation dans le cadre théorique de la psychomécanique du langage. La seconde partie du volume contient quatre articles d’A. J.-M. Queffélec, novateurs en leur temps mais d’accès difficile, consacrés à des points délicats comme la négation dite explétive.
Show Summary Details
Restricted access

Formule d’ adresse et variation entrefaire savoir et faire a savoir dans les actes champenois au XIIIème siècle

Extract

← 92 | 93 →Yuji Kawaguchi*

Résumé

L’émergence du nouveau type de formules d’adresse dans les actes champenois au XIIIème siècle se rapporte à la disparition du comté champenois et de la mise en place de la baillie. Ces formules d’adresse ont d’abord été utilisées dans les villes de l’ouest telles que Nemours et Sens. Elles ont ensuite été introduites à Troyes et finalement, après la disparition du comté champenois, elles ont été beaucoup exploitées dans les lettres de baillie. À l’inverse du nouveau type de formules d’adresse, le choix entre faire savoir et faire a savoir semble aléatoire et ne paraît motivé ni sémantiquement, ni géographiquement, ni stylistiquement.

Abstract

The emergence of the new address forms in Champagne acts in the XIIIth century relates to the demise of Champagne County and to the establishment of the bailiff. These address forms were first used in western cities like Nemours and Sens. They were then introduced in Troyes and eventually, after the disappearing of the Champagne County, they were widely used in bailiff letters. Contrary to the new address forms, the choice between faire savoir and faire savoir à seems random and does not appear as semantically-, geographically- or stylistically-motivated.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.