Chargement...

Significations de la Mort de Dieu chez Nietzsche d’«Humain, trop humain» à «Ainsi parlait Zarathoustra»

de Isabelle Wienand (Auteur)
©2006 Thèses XVI, 306 Pages

Résumé

Cette étude est une analyse des œuvres de Nietzsche (1878-1885) ayant trait non seulement à sa critique du christianisme en général et à son interprétation de la Mort de Dieu en particulier, mais aussi à l’élaboration de ses « anti-idéals ». L’auteur y souligne la fausse évidence de l’athéisme nietzschéen dans sa critique du christianisme. De même, elle cherche à démontrer que la Mort de Dieu ne saurait être pour le penseur du Surhumain un fait acquis. Cette « nouvelle » inouïe est-elle seulement pensable, souhaitable, vivable ? La pléthore de questions et d’interprétations que soulève la Mort de Dieu semble au contraire signaler que celle-ci est dénuée d’un sensus litteralis. Quelles significations faudrait-il alors donner à cet événement sans pareil ? En abordant ces questions centrales, l’auteur met en valeur l’originalité, la richesse et l’actualité de la philosophie critique de Nietzsche. Cette analyse constitue une contribution originale à la Nietzsche-Forschung.

Résumé des informations

Pages
XVI, 306
Année
2006
ISBN (PDF)
9783035200898
ISBN (Broché)
9783039108657
DOI
10.3726/978-3-0352-0089-8
Langue
Français
Date de parution
2011 (Septembre)
Mots clés
Nietzsche, Friedrich Gott-ist-tot-Theologie Nietzsche-Forschung
Published
Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2006. XVI, 306 p.

Notes biographiques

Isabelle Wienand (Auteur)

L’auteur : Isabelle Wienand est née en 1970. Elle a étudié la philosophie et la germanistique à La Sorbonne où elle a soutenu sa thèse de doctorat en 2003. Depuis, elle occupe le poste d’assistante-docteur au département de philosophie de l’Université de Fribourg (Suisse). L’Organisation Néerlandaise pour la Recherche Scientifique (NWO) lui a décerné en 2004 la bourse de recherches Veni. Depuis, elle travaille également au département de philosophie de l’Université de Nimègue (Pays-Bas) et collabore au Nietzsche-Wörterbuch. Ses recherches actuelles portent sur la question du bonheur de Descartes à Nietzsche.

Précédent

Titre: Significations de la Mort de Dieu chez Nietzsche d’«Humain, trop humain» à «Ainsi parlait Zarathoustra»