Chargement...

Georges Pompidou et l’Allemagne

de Sylvain Schirmann (Auteur) Sarah Mohamed-Gaillard (Auteur)
Monographies 408 Pages
Série: Georges Pompidou – Archives, Volume 6

Résumé

Bien que Georges Pompidou n’ait pas eu la même intimité avec l’Allemagne que le général de Gaulle ou que le président Giscard d’Estaing, il a su et compris dès son élection en 1969 que la relation franco-allemande, et sa relation avec Brandt, était centrale en Europe et nécessaire à la France. S’il comprenait l’Ostpolitik, il fut également sensible au différentiel économique entre les deux puissances et n’eut de cesse de chercher à développer la coopération industrielle entre les deux pays. Celle-ci devait bien évidemment contribuer à la modernisation de la France. Il œuvra également en faveur de la langue et de la culture française dans les discussions avec le chancelier Brandt. La reprise du dialogue entre Paris et Bonn en 1969 favorisa la relance européenne. Mais à partir de 1973, des divergences sensibles apparurent malgré tout entre les deux partenaires. Paris assuma alors ses responsabilités.
À travers une large sélection de documents issus des archives de la Présidence de la République, cet ouvrage montre comment la politique de Georges Pompidou est inscrite dans une dimension nationale et internationale, notamment européenne.

Résumé des informations

Pages
408
ISBN (PDF)
9783035261622
ISBN (Broché)
9789052010588
Langue
Français
Date de parution
2012 (Avril)
Published
Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2012. 408 p., 2 tabl.

Notes biographiques

Sylvain Schirmann (Auteur) Sarah Mohamed-Gaillard (Auteur)

Sylvain Schirmann, professeur à l’Université de Strasbourg, est directeur de l’Institut d’études politiques de Strasbourg. Titulaire d’une chaire Jean Monnet d’histoire de la construction européenne, il est président du comité scientifique de la Maison de Robert Schuman et rédacteur en chef de la Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande. Ses travaux portent sur l’histoire des relations franco-allemandes et sur les aspects économiques et financiers de la construction européenne. Sarah Mohamed-Gaillard, docteur en histoire des relations internationales, fut chargée de recherches à l’Association Georges Pompidou et est désormais maître de conférences à l’Institut national des langues et civilisations orientales.

Précédent

Titre: Georges Pompidou et l’Allemagne