Chargement...

L’agriculture bio en devenir

Le cas alsacien

de Denise Van Dam (Éditeur de volume) Michel Streith (Éditeur de volume) Jean Nizet (Éditeur de volume)
©2011 Collections 140 Pages
Série: EcoPolis, Volume 13

Résumé

L’Alsace devient progressivement une région de pointe en matière d’agriculture biologique et pourrait être considérée comme une référence pour d’autres régions. Cet ouvrage analyse, à partir de points de vue divers, les conditions et les processus qui favorisent le développement du bio.
S’appuyant sur une soixantaine d’interviews et de nombreux documents, les auteurs répondent à diverses questions : dans quelle mesure le bio répond-il à une nouvelle demande sociale ? Quel rôle jouent les émotions dans la mobilisation des acteurs ? Comment les collectifs contribuent-ils à la construction des savoirs ?
Certaines contributions se penchent sur des dynamiques singulières, telle la place d’une coopérative laitière, ou celle d’une association de viticulteurs, ou encore la façon dont deux manifestations promotionnelles reflètent des sensibilités différentes. D’autres textes mettent en avant les disparités suivant les secteurs, les territoires et l’implication des individus, des associations ou des institutions.
Au-delà de ces thèmes, la question des tensions entre modernité et tradition, entre individu et institution, entre mouvement social et institutionnalisation court tel un fil rouge dans les différents chapitres et montre la complexité du champ de l’agriculture biologique.

Résumé des informations

Pages
140
Année
2011
ISBN (PDF)
9783035260830
ISBN (Broché)
9789052017167
DOI
10.3726/978-3-0352-6083-0
Langue
Français
Date de parution
2011 (Décembre)
Mots clés
Alsace Demande sociale Coopérative laitière Association Institutionnalisation
Published
Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2011. 140 p., 2 tabl.

Notes biographiques

Denise Van Dam (Éditeur de volume) Michel Streith (Éditeur de volume) Jean Nizet (Éditeur de volume)

Denise Van Dam est psychologue et docteur en sociologie. Elle est chargée de cours aux Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix à Namur, où elle coordonne le groupe Développement durable. Ses recherches portent essentiellement sur l’agriculture biologique. Michel Streith est docteur en anthropologie, chargé de recherche au CNRS, membre du laboratoire Dynamiques sociales et recomposition des espaces. Ses recherches se situent dans le domaine des pratiques agricoles durables. Jean Nizet est docteur en sociologie et professeur à l’Université Catholique de Louvain et aux Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix à Namur. Il s’est notamment spécialisé dans la sociologie des organisations.

Précédent

Titre: L’agriculture bio en devenir