Chargement...

La démocratie participative au Brésil

Promesses tenues et dynamiques ouvertes

de Isabel Georges (Éditeur de volume) Pierre Tripier (Éditeur de volume)
©2012 Collections 184 Pages

Résumé

Ce livre illustre et analyse la recherche parfois tâtonnante de formes d’expression, d’organisation et de revendications politiques des milieux populaires brésiliens dans les années 2000. Il se propose ainsi de penser concrètement les avancées et limites de la démocratie participative. À partir d’enquêtes empiriques originales, souvent de type ethnographique, réalisées dans leur quasi-totalité par des auteurs locaux, fins connaisseurs et parfois militants des mouvements étudiés, cette collection d’articles fait varier autant les dimensions qui font l’objet des mobilisations étudiées (violence, recyclage, habitat, etc.) que les échelles d’analyse. Ainsi, et en dépit de preuves contraires souvent apportées, ce ne serait peut-être pas le niveau d’institutionnalisation de ces pratiques innovantes qui en définit l’aboutissement (assemblées publiques, tissu associatif local et religieux ou budget participatif, etc.) que l’inventivité et la capacité de « résilience » des « forces vives ».

Résumé des informations

Pages
184
Année
2012
ISBN (PDF)
9783035262032
ISBN (Broché)
9789052018690
DOI
10.3726/978-3-0352-6203-2
Langue
Français
Date de parution
2012 (Juillet)
Mots clés
Avancée Limite Enquête empirique Mobilisation Revendication politique
Published
Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2012. 184 p.

Notes biographiques

Isabel Georges (Éditeur de volume) Pierre Tripier (Éditeur de volume)

Isabel Georges, chercheure à l’Institut de recherche pour le développement depuis 2005, vit à São Paulo (Brésil) où elle a été professeure invitée à l’Unicamp, Campinas. Docteure en sociologie (Université de Paris VIII), elle a réalisé un post-doctorat au Centro Brasileiro de Análise e de Planejamento (Cebrap), SP. Spécialiste du travail des femmes, des nouvelles configurations du travail et des comparaisons internationales, elle occupe actuellement la Chaire Lévi-Strauss à l’Université de São Paulo. Pierre Tripier, professeur en sociologie à la retraite, a enseigné, en France, dans les Universités de Besançon, de Paris X Nanterre et de Versailles-Saint Quentin ; à l’étranger, aux Universités de Bahia et de São Paulo (Brésil), à l’Institut Polytechnique et à l’Université de Monterrey, Nuevo León (Mexique), et aux Universités de Buenos Aires et de Montevideo. Ses domaines d’étude sont l’organisation professionnelle, les rapports entre travail, gestion et sociologie, et les arts de la guerre.

Précédent

Titre: La démocratie participative au Brésil