Chargement...

Métamorphoses des rôles et statuts par les écritures féminines

de Cécile Gouard (Auteur)
©2018 Monographies VI, 182 Pages

Résumé

Métamorphoses des rôles et statuts par les écritures féminines offre une analyse de la façon dont les romans féminins et la littérature non romanesque défient le statut légal et les rôles sociaux imposés aux citoyennes féminines françaises et francophones, à travers les institutions et les pratiques juridiques, depuis le XVIII ème siècle jusqu’au XX ème siècle. Pour présenter ces défis, Cécile Gouard se concentre sur la détermination des femmes à rechercher l’égalité des droits civiques, en dénonçant les effets du code napoléonien qui les a réduites au statut légal de mineures. Dr Gouard affirme que les romancières féminines, en particulier, ont dénoncé les inégalités sociales et familiales afin de permettre à toutes les femmes l’accès aux études supérieures et à des carrières jusqu’alors réservées aux hommes. Ce faisant, ces écrivaines ont défié les modèles d’éducation qui, pendant longtemps, avaient privilégié les ordres patriarcaux. Ces femmes ont ainsi lutté contre les lois archaïques qui interdisaient contraception et avortement. Dr Gouard montre comment ces écrivaines ont tenté de détruire le mythe bourgeois du couple conjugal, en appelant à des alliances consensuelles qui confèrent aux femmes une pleine égalité. Au final, à travers ces textes qui appellent à la fin du patriarcat et des modèles de féminité préjudiciables, l’auteure ouvre une perspective nouvelle sur les lois et statuts actuels.

Table des matières

  • Couverture
  • Titre
  • Copyright
  • À propos de l’auteur
  • À propos du livre
  • Pour référencer cet eBook
  • Table des matières
  • Introduction
  • Chapitre I : Revendications en quête de l’égalité des sexes
  • Lutte pour la reconnaissance du divorce comme un droit civil des femmes : De la Nécessité du divorce (1790)
  • La Revendication des droits féminins du siècle des Lumières : Delphine (1802)
  • Retour au droit de l’Ancien Régime : Légalisation du statut mineur de la femme: Valentine (1832)
  • Le mariage de convenance : Soumission de la femme au code patriarcal: Indiana (1832)
  • Chapitre II: Renaissance de la Femme Nouvelle (1900–1958)
  • L’éducation comme reproduction sociale, source de mutation professionnelle : Claudine à l’école (1900)
  • L’éducation supérieure, promotrice d’une ascension professionnelle féminine : Mémoires d’une jeune fille rangée (1958)
  • Le Nouvel ordre social et sexuel de la Femme Nouvelle : L’Asphyxie (1946)
  • Chapitre III: Sagan, Ernaux, et de Beauvoir : Spécificités de la condition féminine dans la différence sexuelle (1939–1974)
  • De la transgression sexuelle à l’émancipation sexuelle : Bonjour tristesse (1954), La Chamade (1965)
  • L’ émancipation sexuelle et le droit à l’avortement : Les Armoires vides (1974), Le Deuxième Sexe (1949)
  • Chapitre IV: La femme ouvrière conventielle contre la femme concubine (1961–1981)
  • La femme et le mariage conformiste : Les Stances à Sophie (1963)
  • De l’émancipation de la femme ouvrière au couple ouvrier mixte : Les Petits-enfants du siècle, Elise ou la vraie vie
  • Chapitre V: Femmes colonisées (1692–1979)
  • Rébellion féministe contre l’esclavagisme : Moi, Tituba sorcière noire de Salem (1981)
  • Lutte des femmes contre la tradition par l’adoption d’un modernisme européen : Une si longue lettre (1979)
  • Conclusion
  • Bibliographie
  • Titres de la collection

Cécile Gouard

Métamorphoses
des rôles et statuts
par les écritures féminines

À propos de l’auteur

Cécile Gouard a obtenu son doctorat en littérature française et francophone à l’université d’Iowa en 2012. Dr Gouard fut récompensée par l’attribution de la bourse d’étude T. Ann Cleary de l’université d’Iowa en 2007, et les félicitations du jury à l’université de Nantes pour son écrit sur les femmes en 1989.

À propos du livre

Métamorphoses des rôles et statuts par les écritures féminines offre une analyse de la façon dont les romans féminins et la littérature non romanesque défient le statut légal et les rôles sociaux imposés aux citoyennes féminines françaises et francophones, à travers les institutions et les pratiques juridiques, depuis le XVIII ème siècle jusqu’au XX ème siècle. Pour présenter ces défis, Cécile Gouard se concentre sur la détermination des femmes à rechercher l’égalité des droits civiques, en dénonçant les effets du code napoléonien qui les a réduites au statut légal de mineures. Dr Gouard affirme que les romancières féminines, en particulier, ont dénoncé les inégalités sociales et familiales afin de permettre à toutes les femmes l’accès aux études supérieures et à des carrières jusqu’alors réservées aux hommes. Ce faisant, ces écrivaines ont défié les modèles d’éducation qui, pendant longtemps, avaient privilégié les ordres patriarcaux. Ces femmes ont ainsi lutté contre les lois archaïques qui interdisaient contraception et avortement. Dr Gouard montre comment ces écrivaines ont tenté de détruire le mythe bourgeois du couple conjugal, en appelant à des alliances consensuelles qui confèrent aux femmes une pleine égalité. Au final, à travers ces textes qui appellent à la fin du patriarcat et des modèles de féminité préjudiciables, l’auteure ouvre une perspective nouvelle sur les lois et statuts actuels.

Pour référencer cet eBook

Afin de permettre le référencement du contenu de cet eBook, le début et la fin des pages correspondant à la version imprimée sont clairement marqués dans le fichier. Ces indications de changement de page sont placées à l’endroit exact où il y a un saut de page dans le livre ; un mot peut donc éventuellement être coupé.

chapter

Table des matières

Introduction

Chapitre I : Revendications en quête de l’égalité des sexes

Lutte pour la reconnaissance du divorce comme un droit civil des femmes : De la Nécessité du divorce (1790)

La Revendication des droits féminins du siècle des Lumières : Delphine (1802)

Retour au droit de l’Ancien Régime : Légalisation du statut mineur de la femme Valentine (1832)

Le mariage de convenance : Soumission de la femme au code patriarcal, Indiana (1832)

Chapitre II: Renaissance de la Femme Nouvelle (1900–1958)

L’éducation comme reproduction sociale, source de mutation professionnelle : Claudine à l’école (1900)

L’éducation supérieure, promotrice d’une ascension professionnelle féminine : Mémoires d’une jeune fille rangée (1958)

Le Nouvel ordre social et sexuel de la Femme Nouvelle : L’Asphyxie (1946) ←v | vi→

Chapitre III: Sagan, Ernaux, et de Beauvoir : Spécificités de la condition féminine dans la différence sexuelle (1939–1974)

De la transgression sexuelle à l’émancipation sexuelle : Bonjour tristesse (1954), La Chamade (1965)

L’ émancipation sexuelle et le droit à l’avortement : Les Armoires vides (1974), Le Deuxième Sexe (1949)

Chapitre IV: La femme ouvrière conventielle contre la femme concubine (1961–1981)

La femme et le mariage conformiste : Les Stances à Sophie (1963)

De l’émancipation de la femme ouvrière au couple ouvrier mixte : Les Petits-enfants du siècle, Elise ou la vraie vie

Résumé des informations

Pages
VI, 182
Année
2018
ISBN (ePUB)
9781433157981
ISBN (PDF)
9781453914335
ISBN (MOBI)
9781433157998
ISBN (Relié)
9781433124051
DOI
10.3726/978-1-4539-1433-5
Langue
Français
Date de parution
2018 (Décembre)
Published
New York, Bern, Berlin, Bruxelles, Oxford, Wien, 2018. VI, 182 pp.

Notes biographiques

Cécile Gouard (Auteur)

Cécile Gouard a obtenu son doctorat en littérature française et francophone à l’université d’ Iowa en 2012. Dr Gouard fut récompensée par l’attribution de la bourse d’étude T. Ann Cleary de l’université d’Iowa en 2007, et les félicitations du jury à l’université de Nantes pour son écrit sur les femmes en 1989.

Précédent

Titre: Métamorphoses des rôles et statuts par les écritures féminines