Chargement...

Le voyage à Crotone : découvrir la Calabre de l’Antiquité à nos jours- KROTON 1

Actes du Colloque international organisé par l’Unité d’archéologie classique du Département des sciences de l’Antiquité- Université de Genève, 11 mai 2012

de Lorenz E. Baumer (Éditeur de volume) Patrizia Birchler Emery (Éditeur de volume) Matteo Campagnolo (Éditeur de volume)
©2015 Comptes-rendus de conférences VI, 152 Pages

Résumé

La cité de Crotone et son arrière-pays se trouvent au cœur d’un projet de recherches initié par l’Unité d’archéologie classique de l’Université de Genève, sous la direction du professeur Lorenz E. Baumer et du Dr. Domenico Marino, Archéologue Directeur de l’Office territorial de Crotone et Sila de la Surintendance pour le patrimoine archéologique de la Calabre. Le projet prévoit, outre les recherches archéologiques, une exploration des sources écrites citant Crotone, textes anciens et textes de voyageurs.
Un premier volet des travaux a vu l’organisation d’un colloque international en 2012 à l’Université de Genève, réunissant des spécialistes, philologues, historiens de l’Antiquité, archéologues, pour discuter du voyage et des voyageurs à Crotone. Si la majeure partie des contributions s’intéresse aux voyageurs des temps modernes, les visiteurs de l’Antiquité sont aussi évoqués, mythiques ou réels, et leurs motivations analysées et comparées à celles des « touristes » plus récents : on constate ainsi que la réputation de Pythagore a attiré des personnages prestigieux à Crotone de l’Antiquité à nos jours et que la mauvaise réputation de Crotone, attribuée souvent aux voyageurs nord-européens du Grand Tour, est en fait déjà attestée à l’époque impériale romaine.
Cela dit, les récits des explorateurs intrépides qui se sont rendus dans cette contrée réputée hostile et dangereuse n’en sont donc que plus précieux. Les contributions de cet ouvrage en présentent quelques-uns, en questionnant leurs motivations et leur rapport au voyage, tout en élargissant le thème par l’évocation des voyageurs antiques, permettant ainsi une mise en perspective des raisons du voyage à Crotone.

Table des matières

  • Couverture
  • Titre
  • Copyright
  • Sur l’éditeur
  • À propos du livre
  • Pour référencer cet eBook
  • Table des matières
  • Introduzione: Domenico Marino
  • Aller à Crotone à travers les siècles : les raisons d’un voyage: Matteo Campagnolo
  • But et plan de la recherche
  • Limites de la recherche
  • Limites temporelles et géographiques
  • Catégories de voyageurs
  • Méthode
  • Voyages et non-voyages
  • Percer les voyageurs à jour
  • Décrypter le récit
  • Le voyagiste
  • Les conditions désirables pour voyager
  • Bibliographie
  • Crotonem petemus, ἐκ Κρότωνος ἀπιγμένος. Sur la route de Crotone ou Crotone sur la route dans quelques témoignages textuels antiques: Camelia Ana Chisu
  • Bibliographie
  • Abréviations
  • Dal viaggio dei theoroi di Epidauro a quello dei theoroi delfici. Il Bruzio nelle liste dei theorodokoi: Salvatore Medaglia
  • La lista dei teorodochi di Epidauro
  • La lista dei teorodochi di Delfi
  • Bibliografia
  • Le passage du Baron von Riedesel à Crotone et son influence: Lorenz E. Baumer
  • Bibliographie
  • « To tell you the truth, I wish I were fairly back at Naples ». Les voyages d’Henry Swinburne dans les Deux-Siciles (1777–1778): Stefano O. Condorelli
  • D’Hamsterley à Naples, en passant par la France et l’Espagne
  • A Naples : excursions, mondanités et nostalgie du pays natal
  • L’ambition d’une carrière littéraire
  • Voyage du printemps, voyage de l’hiver
  • En Calabre et à Crotone : beauté des paysages, magnificence du passé, misère du présent
  • Conclusion : les mondanités prennent le pas sur l’aventure et l’ambition littéraire
  • Bibliographie
  • « Nous quittâmes Crotone en regrettant Crotone ». Le voyage au royaume de Naples de Vivant Denon: Patrizia Birchler Emery
  • Introduction
  • L’expédition
  • Le « Voyage au royaume de Naples » de Vivant Denon
  • L’itinéraire
  • Vivant Denon archéologue
  • Sybaris
  • Squillace
  • Capo Colonna
  • Crotone
  • Bibliographie
  • La Calabre, terre sublime? Sir William Hamilton et les séismes de Calabre de 1783–1784: Jan Blanc
  • Bibliographie
  • Crotone et Pompéi : des « immortalités » contestées: Emmanuelle Champion-Hindy
  • Les problèmes liés à la mise en texte de l’expérience viatique
  • Pompéi : « une immortalité dont Rome seule aurait dû jouir »
  • Crotone: « les divers états qui composaient ce pays furent redevables d’une célébrité à laquelle ils n’auraient jamais pu prétendre par leur étendue »
  • Bibliographie
  • Voyages, guides et études anciennes cités
  • Etudes modernes
  • Heinrich Westphal alias Justus Tommasini : Impressions d’un voyageur allemand en Calabre: Anne-Virginie Droz
  • Un prédécesseur allemand : Heinrich Bartels
  • Contexte local et européen
  • L’Histoire dans ce récit de voyage
  • Bibliographie
  • George Robert Gissing, un viaggiatore solitario: Tatiana Forte
  • Introduzione
  • Cotrone tra archeologia e modernità
  • Dalla Stazione Ferroviaria all’Albergo Concordia
  • Alla ricerca dell’antica Kroton
  • Incontro con il Sindaco al Municipio
  • In visita all’aranceto lungo Viale alla Ferrovia
  • Al Cimitero lungo la strada per Capo Colonna
  • La partenza per Catanzaro
  • George Robert Gissing, letterato ribelle e girovago
  • Bibliografia
  • Paolo Orsi : l’inventeur de la Grande Grèce: Virginie Nobs
  • Bibliographie
  • Les auteurs

DOMENICO MARINO

Introduzione

La serie speciale «Kroton – Etudes Genevoises sur l’Antiquité (EGeA)» apre con questo volume dedicato ai Viaggiatori («Le voyage à Crotone: découvrir la Calabre de l’Antiquité à nos jours»). Si tratta di un primo bilancio della riscoperta dell’antica città di Crotone e dei suoi resti monumentali o sepolti.

Buon segno e buona prospettiva per una nuova collana editoriale che si presenta come un viaggio, appunto, nelle attuali ricerche e studi che riguarderanno il territorio dell’antica Kroton, nel senso più ampio del termine.

Un’idea questa, nata dalle lunghe e fruttuose discussioni con Lorenz Baumer, che con me condivide la cura editoriale della serie.

C’era necessità di questa collana? Certamente sì, alla luce delle attività che si stanno sviluppando in piena collaborazione tra la Soprintendenza per i Beni Archeologici della Calabria e l’Università di Ginevra.

Le iniziative messe in campo, ormai dal 2009, vanno dalle prospezioni di superficie, ai saggi archeologici, alla rilettura della documentazione di vecchi scavi e comportano anche colloqui, mostre con i relativi cataloghi, tesi di dottorato e memorie di master. I giovani ricercatori che contribuiscono alle ricerche in atto, avranno così la possibilità di pubblicare i loro studi e rinnovare, in tal modo, il fascino della storia dell’antica città, per molti aspetti ancora non svelata.

Crotone ha molto da dire e questo progetto editoriale si propone di dare spazio e voce a temi ancora inesplorati. Le evidenze archeologiche dell’emporio miceneo sono tuttora inedite e le tracce della fondazione dell’VIII secolo a. C. chiedono maggiore impegno di ricerca e analisi. Poco si sa del perimetro della città greca e delle sue lunghe mura, talmente poderose da essere citate da Livio, e la collocazione di tutte le necropoli solo ora, grazie a nuovi scavi, sta lentamente definendo l’effettiva estensione della grande città. L’impianto urbanistico della colonia romana si sovrappone, in età repubblicana, agli edifici tardo-ellenistici dell’acropoli di Kroton e si mostra, per merito di recenti indagini, in tutta la sua sorprendente dimensione monumentale. Una città, Crotone, ricordata da tutte le fonti per la sua posizione favorevole sulla costa e per il suo porto, che ne ha favorite la nascita e la continuità ininterrotta di vita. Anche i momenti legati alla nascita e consolidamento della diocesi cristiana di Crotone stanno restituendo edifici e necropoli che danno nuova luce a questi secoli poco conosciuti. Non di meno, l’intero territorio apporta ulteriori novità, per tutto lo sviluppo diacronico delle sue vicende secolari, e ci consente di valutare pienamente lo stretto rapporto che lo ha legato alla città, dal punto di vista sociale, culturale, religioso ed economico. Tra i tanti contesti spicca senz’altro la «città fantasma» di Akerentia, con i suoi monumenti e il suo luminoso paesaggio naturale.

Un progetto ambizioso, frutto del lavoro di molti, che confluirà nella serie «Kroton». Una nuova proposta, dunque, che si affaccia sul panorama editoriale internazionale e che si prefigge di essere un lungo viaggio nella storia, fatto di tante mete, di tappe impreviste e di prospettive a volte inaspettate. ← 1 | 2 → ← 2 | 3 →

MATTEO CAMPAGNOLO

Aller à Crotone à travers les siècles : les raisons d’un voyage

Il est juste de le rappeler, pour mettre cette recherche en perspective, qu’elle est née dans le cadre d’un vaste projet pluridisciplinaire centré sur de nouvelles recherches archéologiques et historiques visant le développement et la mise en valeur de Crotone et de son arrière-pays. Le projet a été conçu et est dirigé par Lorenz Baumer, le professeur d’archéologie de l’Université de Genève, et Domenico Marino, directeur de l’Office territorial de Crotone et Sila (Surintendance pour les Biens archéologiques de la Calabre). Nous avons mis à disposition nos compétences linguistiques et celles d’historien éditeur de textes. Nous les remercions de l’invitation à y participer et à ouvrir les travaux du colloque consacré au voyage à Crotone. Dans une intervention qui se veut liminaire, nous nous bornerons à tracer quelques pistes en amorçant une réflexion qui doit servir à guider la réalisation d’un recueil de textes des plus complet, introduits, traduits et annotés, ayant pour objet les « Voyageurs et visiteurs à Κρότων, Cotrone, Crotone »1.

But et plan de la recherche

Les voyageurs et les visiteurs à Crotone, que cherchent-ils ? En d’autres mots, quel attrait offre Crotone, quel motif de s’y rendre ?

Crotone a certainement attiré les voyageurs depuis sa fondation, vers 710 av. J.-C. C’était la vocation de la ville puisque ses fondateurs mêmes arrivèrent en voyageurs, par la mer, selon le mode des colons grecs, attirés par une prospection de toute évidence prometteuse – quoiqu’en dise la tradition – qui précéda le choix du site2. Le but n’était pas de fonder une escale commerciale, mais de faire de la nouvelle implantation un centre de production agricole; comme les autres colonies achéennes du golfe de Tarente, Crotone a une vocation agraire3. Après les compagnons du héros fondateur, d’autres vinrent à Crotone pour y rester. Le plus célèbre de ceux-ci est Pythagore. Pour les voyageurs qui ne comptaient pas s’y fixer les attraits étaient également multiples. Crotone était connue, en ← 3 | 4 → effet, pour son gouvernement basé sur l’en-seigne-ment du philosophe, pour ses médecins, ses athlètes, dont Milon était le plus célèbre, ainsi que pour le sanctuaire d’Héra Lacinia4.

Le souvenir de Pythagore hantait jusqu’à Plutarque, du temps de l’empereur Trajan.

A l’époque byzantine, Crotone a eu une importance particulière en tant que port fortifié sur la route de l’Ouest.

Plus tard, les rejetons des bonnes familles du Nord de l’Europe ne manquaient pas de l’inclure dans l’accomplissement de leur grand tour pour ses souvenirs classiques. Enfin, sont venus les archéologues.

Les auteurs de ces voyages ont laissé non seulement de précieux renseignements sur les monuments de Crotone et des alentours, ils ouvrent une fenêtre sur la vie de ses habitants, qui débouche sur divers axes de recherche dans le domaine culturel, politique, ethnographique. On comprend l’intérêt de réunir une documentation partiellement dispersée et inédite, d’accès parfois difficile, généralement dépourvue d’instruments d’évaluation critique. Cela contribuera à enrichir et à préciser l’image de Crotone que se propose de faire revivre le projet interdisciplinaire susmentionné, en offrant une base de travail fiable.

Pour l’Antiquité la réunion des sources est déjà bien engagée : les publications de Pietro Larizza et des anthologistes de l’Université de Reggio de Calabre sont déjà anciennes5. Aujourd’hui, on dispose d’autres ressources d’investigation, qui permettent de reprendre leurs recherches. Le Thesaurus Linguae Graecae en ligne servira de base à un autre volet du projet, la réunion de toutes les mentions de Crotone dans la littérature antique. La fondation de Crotone a été étudiée par le menu6. La connaissance de la biographie de Pythagore et des Pythagoriciens est placée sur des bases solides7. Il s’agit de continuer ce travail jusqu’à l’époque moderne, jusqu’à aujourd’hui idéalement. Romano Pesavento, enseignant et chercheur local, se consacre depuis un certain temps à réunir les témoignages des voyageurs qui ont laissé un jugement sur leur passage à Crotone et en a tiré une série d’article brefs. Il existe des éditions de journaux de voyage en Calabre par des voyageurs, qui envisagent en général le sujet sous l’angle politico-économique et socio-ethnographique. Il s’agit soit d’éditions anciennes et introuvables, de qualité variable, soit de publications sans prétentions scientifiques, destinées essentiellement à un public local8, sans apparat de notes. Les passages concernant Crotone ne sont pas isolés et analysés. La Raccolta Tursi de textes de voyages, conservée à la Bibliothèque marcienne de Venise, et le Centro Interuniversitario di Ricerche sul Viaggio in Italia de Moncalieri offrent des ressources qu’il importe d’exploiter au mieux, avant de visiter les grandes archives et les grandes bibliothèques en Europe.

Une fois réunies, les sources seront étudiées, décrites et replacées dans leur contexte et évaluées dans un cadre général, pour mieux les comprendre et les exploiter. Là aussi, les instruments ont été affinés par des sciences nouvelles ou renouvelées : l’ethnographie, pour commencer, l’histoire de la technique9. Les études de géographie humaine ont fait de grands progrès, on parle de géographie critique10. Pour la typologie des voyageurs, précieuses remarques dans CHARMASSON éd. 2010, passim, qui se présente « comme un guide des sources pour l’histoire des voyages et des voyageurs du XVIe au XXe siècle » et renvoie pour la période plus ancienne à Voyages en Méditerranée de l’Antiquité à nos jours : actes du 128e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bastia, 2003, Pelletier, M., et ← 4 | 5 → Bergès, L., éds, Paris 2008, et Explorations et voyages scientifiques de l’Antiquité à nos jours : actes du 130e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, La Rochelle, 2005, Demeulenaere-Douyère, Ch., éd., Paris, 2008. Enfin, des colloques récents entrouvrent des perspectives nouvelles : nous ne citerons que Contestualizzare la « prima colonizzazione ». Archeologia, fonti, cronologia e modelli interpretativi fra l’Italia e il Mediterraneo. In memoria di David Ridgway (1938–2012), 21–23 juin 2012, Rome, Villa Giulia, co-organisé par les Koninklijk Nederlands Instituut, Academia Belgica, British School at Rome, et Créer une identité dans l’Antiquité : quand, pourquoi, comment ?, organisé à la Fondation Hardt, Vandœuvres, par l’Université de Genève, tenu les 28–29 octobre 2011.

Limites de la recherche

Tout document a son intérêt : textes littéraires, inscriptions, correspondances, journaux de voyage, autant publiés qu’inédits, mais aussi rapports de police, journaux de fouille, etc. Les motifs et les circonstances du voyage ainsi que le background de son auteur feront l’objet d’une présentation et d’une analyse. Les témoignages recueillis seront regroupés selon une répartition thématique dont une liste indicative pourrait être la suivante11 :

Géographes

qui ont voyagé

de cabinet

Navigateurs

Marchands

Militaires

Administrateurs

Pèlerins

Religieux

Visites d’évêques

Enquêteurs

Grand tour (avec distinction par siècles)

Cicérones

Artistes

Erudits

Résumé des informations

Pages
VI, 152
Année
2015
ISBN (ePUB)
9783035199079
ISBN (PDF)
9783035202830
ISBN (MOBI)
9783035199062
ISBN (Broché)
9783034313292
DOI
10.3726/978-3-0352-0283-0
Langue
Français
Date de parution
2014 (Décembre)
Mots clés
patrimoine archéologique voyage explorateurs recherches
Published
Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2015. VI, 152 p.

Notes biographiques

Lorenz E. Baumer (Éditeur de volume) Patrizia Birchler Emery (Éditeur de volume) Matteo Campagnolo (Éditeur de volume)

Professeur d’archéologie classique à l’Université de Genève, Lorenz Baumer dirige plusieurs chantiers de fouilles, entre autres à Crotone. Il a notamment publié Kult im Kleinen. Studien zu ländlichen Heiligtümern spätarchaischer bis hellenistischer Zeit. Attika – Arkadien – Argolis – Kynouria (2004) et Mémoires de la religion grecque (2010). Chargée de cours et chercheuse à l’Unité d’archéologie classique de l’Université de Genève, Patrizia Birchler Emery collabore à plusieurs projets de recherches, à Crotone et à Chypre. Elle enseigne dans les programmes de formation continue en archéologie classique à l’Université de Genève. Elle a notamment publié L’iconographie de la vieillesse en Grèce archaïque : une contribution à l’étude du grand âge (2010). Conservateur du Cabinet de numismatique de la Ville de Genève et chargé d’enseignement de l’Université de Genève, Matteo Campagnolo a enseigné les langues classiques et fait partie de l’équipe des éditeurs des Registres de la Compagnie des pasteurs de Genève. Responsable des trouvailles numismatiques du Canton, il prépare la nouvelle exposition de numismatique du Musée d’art et d’histoire et collabore à la nouvelle édition des Ephemerides de Casaubon.

Précédent

Titre: Le voyage à Crotone : découvrir la Calabre de l’Antiquité à nos jours- KROTON 1
book preview page numper 1
book preview page numper 2
book preview page numper 3
book preview page numper 4
book preview page numper 5
book preview page numper 6
book preview page numper 7
book preview page numper 8
book preview page numper 9
book preview page numper 10
book preview page numper 11
book preview page numper 12
book preview page numper 13
book preview page numper 14
book preview page numper 15
book preview page numper 16
book preview page numper 17
book preview page numper 18
book preview page numper 19
book preview page numper 20
book preview page numper 21
book preview page numper 22
book preview page numper 23
book preview page numper 24
book preview page numper 25
book preview page numper 26
book preview page numper 27
book preview page numper 28
book preview page numper 29
book preview page numper 30
151 pages