Chargement...

L’édition musicale à Bruxelles au XIXe siècle

L’exemple de la maison Schott frères

de Sandrine Thieffry (Auteur)
©2014 Monographies 370 Pages

Résumé

Ancrée au carrefour de tout l’univers musical, l’histoire de son activité éditoriale constitue l’indispensable cheville d’articulation d’une mécanique plus globale, qui est celle de l’histoire des idées et de l’histoire du goût. Par l’essence même de son rôle de passeur, l’édition de musique se frotta à peu près à tous les aspects de la res musicae : du phénomène créateur à sa réception sociale, en passant par les filières d’apprentissage, les modes d’interprétation et leurs multiples répercussions. Partant de pareil angle de vue, cet ouvrage met en lumière les relations qu’entretinrent avec le monde de la musique – sur un territoire considéré, celui de la Belgique naissante – les professionnels de l’édition, en particulier les fondateurs de la Maison Schott Frères, dont les archives privées ont été récemment mises au jour. Si d’aucuns ont dénoncé une certaine faiblesse esthétique de la musique belge du XIXe siècle – considération que l’on aura par ailleurs la sage courtoisie de tempérer –, ce qui nous aura intéressé ici, dans la foulée des travaux fondamentaux de Marie Cornaz sur le XVIIIe siècle, c’est avant tout le vécu de la musique dans ses traces les plus fondamentales : ce qui motiva ceux qui la créèrent, l’interprétèrent, l’écoutèrent, et surtout la diffusèrent.

Résumé des informations

Pages
370
Année
2014
ISBN (PDF)
9783035263701
ISBN (Broché)
9782875741189
DOI
10.3726/978-3-0352-6370-1
Langue
français
Date de parution
2014 (Avril)
Mots clés
activité éditoriale goût réception sociale idées
Published
Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2013. 370 p., 8 tabl.

Notes biographiques

Sandrine Thieffry (Auteur)

D’abord longtemps passionnée par l’histoire de la musique en Belgique aux XVIe et XVIIe siècles, Sandrine Thieffry, qui est collaborateur scientifique à la Bibliothèque royale de Belgique ainsi que conseiller à la Politique scientifique fédérale (Belspo), s’est plus récemment dédiée, à travers bon nombre d’articles, communications et ouvrages collectifs, à divers aspects de l’histoire culturelle du XIXe siècle et elle a consacré sa thèse de doctorat à l’étude de l’édition musicale à Bruxelles sous le règne de Léopold Ier (1831-1865).

Précédent

Titre: L’édition musicale à Bruxelles au XIXe siècle