Loading...

L’écriture à l’ère de l’indétermination

Études sur la critique génétique, la psychanalyse et la littérature

by Philippe Willemart (Author)
Monographs XIV, 218 Pages
Series: Modern French Identities, Volume 131

Summary

« L’écriture à l’ère de l’indétermination considère l’expérience de la littérature comme une manière de traiter les questions les plus complexes du monde contemporain. L’auteur avait déjà souligné l’importance de la critique génétique et des apports théoriques de la psychanalyse lacanienne aux études littéraires dans ses autres livres ; ici, nous sommes conduits à faire un tour de plus par les mains de Flaubert, Proust, Bauchau, Murakami, Poe et Joyce. Formant une spirale qui à chaque révolution se transforme, toujours sensible aux conditions initiales, nous arrivons ainsi à un mode de lecture qui permet de travailler la complexité de la vie dans son aspect littéraire allant jusqu’aux théories du chaos déterministique et du cerveau. Bien que nous soyons tous d’accord sur la complexité du monde difficile et dangereux dans lequel nous vivons, très peu recherchent comme Willemart non pas des critiques négatives et des positions identitaires et autoritaires, mais des modes d’habiter ces mondes traversés par des faisceaux de déterminations et d’indéterminations, des zones de stabilité et d’instabilités, mondes dans lesquels nos formes d’intelligibilité enrichissent et dynamisent l’expérience, faisant en sorte que la littérature devienne l’un des lieux rares où cette complexité peut être vécue intensément. » – Roberto Zular, Professor de théorie Littéraire, Département de Théorie Littéraire, Faculté de Philosophie, Lettres et Sciences Humaines, Université de São Paulo (USP)

Table Of Content

  • Cover
  • Titre
  • Copyright
  • À propos de l’auteur
  • À propos du livre
  • Pour référencer cet eBook
  • Table des matières
  • Liste des figures
  • Préface (Marion Schmid)
  • Avant-propos
  • Parte I Etudes proustiennes
  • Chapitre 1 Pourquoi remplacer Les intermittences du cœur par A la recherche du temps perdu ?
  • Chapitre 2 A la recherche du temps perdu n’est pas un roman (déterminisme et imprévisibilité dans les cahiers de brouillons)
  • Chapitre 3 Le système chaotique et le manuscrit (texte mobile, conditions initiales et attracteur dans le manuscrit)
  • Chapitre 4 L’attracteur dans A la recherche du temps perdu du Cahier 8
  • Parte II Questions de critique génétique
  • Chapitre 5 Pourquoi étudier le manuscrit ?
  • Chapitre 6 Le critique entre la jouissance et le texte mobile du manuscrit : la lutte de Jacob et de l’Ange
  • Chapitre 7 Comment écouter le manuscrit ou comment extraire le sens d’une forme complexe et non linéaire d’une écriture en formation ?
  • Chapitre 8 Comment comprendre autrement le Contre Sainte-Beuve ?
  • Parte III Esprit, cerveau et physique
  • Chapitre 9 La faille comme trouvaille en physique, dans le manuscrit et en peinture
  • Chapitre 10 Temps et mémoire
  • Parte IV L’étrangeté chez Bauchau et Murakami
  • Chapitre 11 Le divin et l’inconscient dans Œdipe sur la route
  • Chapitre 12 Les processus de création étranges dans Œdipe sur la route (1990) et 1Q84 (2009)
  • Parte V Effets de lecture
  • Chapitre 13 Du texte mobile à la jouissance du lecteur dans La lettre volée
  • Chapitre 14 L’importance de l’écriture de Joyce pour la psychanalyse et pour le psychanalyste
  • Envoi
  • Note bibliographique
  • Bibliographie
  • Œuvres du même auteur
  • Index
  • Titres de la collection

Philippe Willemart

L’écriture à l’ère
de l’indétermination

Études sur la critique génétique,
la psychanalyse et la littérature

À propos de l’auteur

Philippe Willemart, Pr en littérature française à l’Université de São Paulo (USP), est membre de l’équipe Proust de l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (ITEM) du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) en France et du Laboratoire du Manuscrit Littéraire de l’USP. Ses travaux portent sur la génétique des textes et sur la construction d’une théorie de l’écriture à partir de l'étude des manuscrits de Gustave Flaubert, de Marcel Proust et d’Henry Bauchau visant à saisir leurs processus de création. Il travaille aussi sur les apports des nouvelles sciences à ces processus (Gerald Edelman, Ilya Prigogine, René Thom, Albert Einstein, Carlo Rovelli). Il a publié récemment dans Sensations proustiennes (Marcel Proust aujourd’hui 13) chez Rodopi (2016) et L’Univers de la création littéraire chez Peter Lang (2017). Sa dernière contribution verse sur les rapports entre A la recherche du temps perdu de Marcel Proust et l’astrophysique.

À propos du livre

« L’écriture à l’ère de l’indétermination considère l’expérience de la littérature comme une manière de traiter les questions les plus complexes du monde contemporain. L’auteur avait déjà souligné l’importance de la critique génétique et des apports théoriques de la psychanalyse lacanienne aux études littéraires dans ses autres livres ; ici, nous sommes conduits à faire un tour de plus par les mains de Flaubert, Proust, Bauchau, Murakami, Poe et Joyce. Formant une spirale qui à chaque révolution se transforme, toujours sensible aux conditions initiales, nous arrivons ainsi à un mode de lecture qui permet de travailler la complexité de la vie dans son aspect littéraire allant jusqu’aux théories du chaos déterministique et du cerveau. Bien que nous soyons tous d’accord sur la complexité du monde difficile et dangereux dans lequel nous vivons, très peu recherchent comme Willemart non pas des critiques négatives et des positions identitaires et autoritaires, mais des modes d’habiter ces mondes traversés par des faisceaux de déterminations et d’indéterminations, des zones de stabilité et d’instabilités, mondes dans lesquels nos formes d’intelligibilité enrichissent et dynamisent l’expérience, faisant en sorte que la littérature devienne l’un des lieux rares où cette complexité peut être vécue intensément. » – Roberto Zular, Professor de théorie Littéraire, Département de Théorie Littéraire, Faculté de Philosophie, Lettres et Sciences Humaines, Université de São Paulo (USP).

Pour référencer cet eBook

Afin de permettre le référencement du contenu de cet eBook, le début et la fin des pages correspondant à la version imprimée sont clairement marqués dans le fichier. Ces indications de changement de page sont placées à l’endroit exact où il y a un saut de page dans le livre ; un mot peut donc éventuellement être coupé.

Details

Pages
XIV, 218
ISBN (ePUB)
9781788746335
ISBN (MOBI)
9781788746342
ISBN (PDF)
9781788746328
ISBN (Softcover)
9781788746311
Language
English
Publication date
2019 (March)
Tags
Études sur la critique génétique, la psychanalyse et la littérature L’écriture à l’ère de l’indétermination Proust processus de création critique génétique
Published
Oxford, Bern, Berlin, Bruxelles, New York, Wien, 2019. XIV, 218 p., 6 ill. n/b

Biographical notes

Philippe Willemart (Author)

Philippe Willemart, Pr en littérature française à l’Université de São Paulo (USP), est membre de l’équipe Proust de l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (ITEM) du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) en France et du Laboratoire du Manuscrit Littéraire de l’USP. Ses travaux portent sur la génétique des textes et sur la construction d’une théorie de l’écriture à partir de l'étude des manuscrits de Gustave Flaubert, de Marcel Proust et d’Henry Bauchau visant à saisir leurs processus de création. Il travaille aussi sur les apports des nouvelles sciences à ces processus (Gerald Edelman, Ilya Prigogine, René Thom, Albert Einstein, Carlo Rovelli). Il a publié récemment dans Sensations proustiennes (Marcel Proust aujourd’hui 13) chez Rodopi (2016) et L’Univers de la création littéraire chez Peter Lang (2017). Sa dernière contribution verse sur les rapports entre A la recherche du temps perdu de Marcel Proust et l’astrophysique.

Previous

Title: L’écriture à l’ère de l’indétermination