Chargement...

Le fédéralisme multinational

Un modèle viable ?

de Michel Seymour (Éditeur de volume) Guy Laforest (Éditeur de volume)
©2012 Comptes-rendus de conférences 343 Pages
Open Access
Série: Diversitas, Volume 10

Résumé

Le fédéralisme multinational est-il un modèle d’organisation politique viable ? La disparition de certaines fédérations multinationales comme l’URSS, la Tchécoslovaquie et la Yougoslavie, de même que la mise à mal de certaines autres expériences fédérales comme la Belgique et le Canada contrastent singulièrement avec le succès relatif des fédérations mononationales comme les États-Unis et l’Allemagne. Dès lors, l’expérience européenne est-elle prometteuse ?
Au-delà d’un examen général de la question de l’aménagement de la diversité nationale au sein des régimes fédératifs, cet ouvrage se penche plus particulièrement sur les problèmes juridiques et politiques épineux auxquels sont confrontés certains pays comme le Canada, la Belgique et l’Espagne.

Résumé des informations

Pages
343
Année
2012
ISBN (PDF)
9783035261653
ISBN (Broché)
9789052017495
DOI
10.3726/978-3-0352-6165-3
Open Access
CC-BY-NC-ND
Langue
Français
Date de parution
2012 (Avril)
Mots clés
politique de la reconnaissance des minorités nationales droit à l'autodétermination des peuples sans états souverains Aménagement de la diversité nationale au sein des régimes fédératifs
Published
Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2011. 343 p.

Notes biographiques

Michel Seymour (Éditeur de volume) Guy Laforest (Éditeur de volume)

Michel Seymour est professeur titulaire au département de philosophie à l’Université de Montréal. Il a publié De la tolérance à la reconnaissance, qui a obtenu le prix du livre 2009 de l’Association canadienne de philosophie et le prix Jean-Charles Falardeau de la Fédération canadienne des sciences humaines. Il a publié précédemment Pensée, langage et communauté (1994), La nation en question (1999), Le Pari de la démesure (prix Richard-Arès de la revue L’action nationale pour le meilleur essai québécois de l’année 2001) et L’institution du langage (2005). Guy Laforest est professeur titulaire au département de science politique de l’Université Laval. Il étudie la pensée politique et l’histoire intellectuelle en contexte de fédéralisme et de pluralisme national. On compte parmi ses principales publications : Trudeau et la fin du rêve canadien (1992), De la prudence (1993), De l’urgence (1995), Sortir de l’impasse : les voies de la réconciliation (avec Roger Gibbins, 1998), Charles Taylor et l’interprétation de l’identité moderne (avec Philippe de Lara, 1998), Pour la liberté d’une société distincte (2004).

Précédent

Titre: Le fédéralisme multinational