Chargement...

Le monstre

L’anomalie et le difforme dans la nature et dans l’art

de Maddalena Mazzocut-Mis (Auteur)
©2018 Monographies VI, 184 Pages

Résumé

Au croisement de l’épistémologie et de l’esthétique, cette enquête révèle la pluralité du monstre. Parler du monstre, en effet, cela signifie toujours parler d’autre chose : de la nature et de ses lois, de l’art, de la société.
À partir du moment où l’anomalie naturelle n’est plus reléguée aux recoins les plus cachés des expositions zoologiques, ou considérée comme une simple bizarrerie, un nouveau monde s’ouvre aux philosophes de la nature. La charge transgressive du monstre, bridée dans la discipline tératologique naissante, libère de nouvelles potentialités et influence même le champ de l’art.
Pour Hugo, Balzac, Étienne et Isidore Geoffroy Saint-Hilaire, les monstres ne sont plus de pauvres spectres angoissés, ni de fantastiques démons, ils obligent l’homme à s’interroger : sur la réalité, sur la vie, sur l’homme et sur la signification de l’art et de la science. L’inhabituel, l’anormal, deviennent alors des principes vitaux qui structurent la réalité en l’adaptant à des conditions toujours changeantes. Le monstre est loin d’être une défaite de la nature, bien au contraire, il est la manifestation du pouvoir vital des corps vivants, il est la vie même qui se transforme.

Table des matières

  • Couverture
  • Titre
  • Copyright
  • À propos de l’auteur
  • À propos du livre
  • Pour référencer cet eBook
  • Table des matières
  • Introduction
  • Premier chapitre. La naissance de la tératologie
  • 1. Le monstre : un instrument heuristique
  • 2. Le monstre : une expérience cruciale
  • 3. La nouvelle méthode
  • 4. L’unité de composition organique
  • 5. La cause des anomalies
  • 6. « L’arrêt de formation et de développement » et le parallélisme
  • 7. La classification tératologique
  • 8. La trahison d’Isidore
  • 9. Les monstres et le transformisme
  • 10. Produire des monstres à volonté
  • 11. Le monstre : épiphanie de la puissance de la nature
  • Deuxième chapitre. Tératologie cosmique
  • 1. Le monstre : une énigme
  • 2. Le monstre grotesque
  • 3. Le rire monstrueux
  • 4. Drame de monstres
  • 5. « Monstre du sublime »
  • 6. Le masque monstrueux
  • 7. Antinomies en harmonie
  • 8. Le grotesque : un principe cosmique
  • 9. Le monstre aimé
  • 10. Le monstre doublement aimé
  • 11. « La défaite du chaos »
  • 12. Tératologie cosmique
  • 13. Les dangers du monstrueux
  • 14. Le caractère analogique de l’antinomie
  • 15. Le monstre entre art et science
  • 16. Hugo et Étienne Geoffroy : le monstre en commun
  • Troisième chapitre. Au-delà de la tératologie
  • 1. La querelle de 1830 : des « céphalopodes » aux « zèbres monstrueux »
  • 2. Des monstres doubles à la loi de « soi pour soi »
  • 3. Animalité et Humanité : le monstre anatomique et le monstre social
  • 4. L’origine du monstre social
  • 5. Le monstre et le type
  • 6. Le monstre social et l’environnement
  • 7. Les monstres parisiens
  • 8. La « Théorie de la démarche »
  • 9. Au-delà du monstre
  • 10. L’androgyne
  • 11. Le grotesque balzacien et le grotesque hugolien. En conclusion.
  • Index des ouvrages cités
  • Index thématique

Maddalena Mazzocut-Mis

LE MONSTRE

L’anomalie et le difforme dans la nature et dans l’art

Traduit de l’italien par
Pietro Allia et Adeline Thulard

img
PETER LANG

Bern • Berlin • Bruxelles • New York • Oxford • Warszawa • Wien

À propos de l’auteur

Maddalena Mazzocut-Mis est professeur d’esthétique et d’esthétique du spectacle à l’Università degli Studi di Milano. Chercheuse et dramaturge confirmée, on trouve parmi ses plus récentes publications : Le Sens de la limite. La douleur, l’excès, l’obscène, Mimesis France-Vrin 2012. Le niais sublime. Du pathétique au kitsch, Mimesis France 2010.

À propos du livre

Au croisement de l’épistémologie et de l’esthétique, cette enquête révèle la pluralité du monstre. Parler du monstre, en effet, cela signifie toujours parler d’autre chose : de la nature et de ses lois, de l’art, de la société.

À partir du moment où l’anomalie naturelle n’est plus reléguée aux recoins les plus cachés des expositions zoologiques, ou considérée comme une simple bizarrerie, un nouveau monde s’ouvre aux philosophes de la nature. La charge transgressive du monstre, bridée dans la discipline tératologique naissante, libère de nouvelles potentialités et influence même le champ de l’art.

Pour Hugo, Balzac, Étienne et Isidore Geoffroy Saint-Hilaire, les monstres ne sont plus de pauvres spectres angoissés, ni de fantastiques démons, ils obligent l’homme à s’interroger : sur la réalité, sur la vie, sur l’homme et sur la signification de l’art et de la science. L’inhabituel, l’anormal, deviennent alors des principes vitaux qui structurent la réalité en l’adaptant à des conditions toujours changeantes. Le monstre est loin d’être une défaite de la nature, bien au contraire, il est la manifestation du pouvoir vital des corps vivants, il est la vie même qui se transforme.

Pour référencer cet eBook

Afin de permettre le référencement du contenu de cet eBook, le début et la fin des pages correspondant à la version imprimée sont clairement marqués dans le fichier. Ces indications de changement de page sont placées à l’endroit exact où il y a un saut de page dans le livre ; un mot peut donc éventuellement être coupé.

Résumé des informations

Pages
VI, 184
Année
2018
ISBN (PDF)
9783034333382
ISBN (ePUB)
9783034333399
ISBN (MOBI)
9783034333405
ISBN (Broché)
9783034333375
DOI
10.3726/b13221
Langue
Français
Date de parution
2018 (Octobre)
Mots clés
monstre tératologie Geoffroy Saint-Hilaire Honoré de Balzac Victor Hugo
Published
Berlin, Bern, Bruxelles, New York, Oxford, Warszawa, Wien, 2018. VI, 184 p.

Notes biographiques

Maddalena Mazzocut-Mis (Auteur)

Maddalena Mazzocut-Mis est professeur d’esthétique et d’esthétique du spectacle à l’Università degli Studi di Milano. Chercheuse et dramaturge confirmée, on trouve parmi ses plus récentes publications : Le Sens de la limite. La douleur, l’excès, l’obscène, Mimesis France-Vrin 2012. Le niais sublime. Du pathétique au kitsch, Mimesis France 2010.

Précédent

Titre: Le monstre