Chargement...

Le Citoyen de Genève et la République des Lettres

Etude de la controverse autour de la «Lettre à d’Alembert» de Jean-Jacques Rousseau

de Ourida Mostefai (Auteur)
Monographies VII, 167 Pages

Résumé

Ce livre propose une réévaluation de la Lettre à d’Alembert, texte négligé, mais dont l’importance reste considérable pour la compréhension de l’œuvre. L’analyse de la réfutation par Rousseau des propositions avancées par l’article «Genève» de d’Alembert permet de cerner la nature du désaccord entre Rousseau et l’Encyclopédie sur la question du rôle et de la place du théâtre dans le programme philosophique et d’évaluer, dans le contexte de l’œuvre, les répercussions de l’énorme controverse soulevée par la critique du théâtre par Rousseau. Texte de rupture, la Lettre à d’Alembert constitue une étape fondamentale dans la carrière littéraire de Rousseau qui permet au Citoyen de Genève de formuler un nouveau mode d’écriture et de proposer une redéfinition du statut de l’auteur des Lumières.

Résumé des informations

Pages
VII, 167
ISBN (Broché)
9780820426822
Langue
Français
mots-clé
Théâtre Ecriture Lumières
Published
New York, Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt/M., Oxford, Wien, 2003. VII, 167 p., 1 ill.

Notes biographiques

Ourida Mostefai (Auteur)

L’auteur: Ourida Mostefai est professeur associé de français à l’université de Boston College. Elle a édité un volume d’articles: Lectures de la Nouvelle Héloïse / Reading La Nouvelle Héloïse Today (1993) pour l’Association Rousseau ainsi que deux numéros de la revue Studies in Eighteenth-Century Culture (31 & 32). Elle prépare actuellement en collaboration avec John C. O’Neal un recueil d’études consacrées aux textes autobiographiques de Rousseau: Approaches to Teaching Rousseau’s «Confessions» and «Rêveries».

Précédent

Titre: Le Citoyen de Genève et la République des Lettres