Chargement...

La crise autrichienne de la culture politique européenne

de Jacques Le Rider (Éditeur de volume) Nicolas Levrat (Éditeur de volume)
Collections 241 Pages

Résumé

Au début de l’an 2000, la constitution d’un gouvernement autrichien incluant des ministres d’un parti populiste de droite aux caractéristiques extrémistes allait susciter une commotion démocratique, non seulement dans le pays mais également à travers l’Europe.
Les réactions vives des autres États européens paraissaient alors révélatrices de la gravité de la transgression. Cependant, depuis lors, d’autres coalitions gouvernementales transgressant les mêmes interdits démocratiques ont accédé au pouvoir dans plusieurs États européens, sans provoquer ne serait-ce que l’esquisse d’une réaction européenne.
Le caractère unique de cette «affaire autrichienne» est ainsi révélateur du défaut d’une culture politique européenne. Les scènes politiques en Europe sont encore largement nationales et les réflexes démocratiques divergent sensiblement d’un pays à un autre. Dans le même temps, le projet d’intégration européenne affecte et affaiblit les débats démocratiques nationaux, alors que l’Europe en chantier n’est pas encore parvenue à générer un véritable espace politique commun à même de constituer un lieu de légitimation.
Cet ouvrage examine un épisode récent de l’histoire européenne comme le révélateur de cette double crise des cultures politiques nationales, autrichienne en l’espèce, et européenne.

Résumé des informations

Pages
241
ISBN (Broché)
9789052011882
Langue
Français
mots-clé
Politische Krise Europäische Union Geschichte 2000 Union européenne Intégration européenne Extrême droite Démocratie Autriche Politique européenne Aufsatzsammlung Freiheitliche Partei Österreichs
Published
Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2004. 241 p.

Notes biographiques

Jacques Le Rider (Éditeur de volume) Nicolas Levrat (Éditeur de volume)

Les responsable de la publication: Jacques Le Rider est titulaire de la direction d’étude «L’Europe et le monde germanique» à l’École pratique des hautes études (Paris). Il est spécialiste de l’Autriche et de l’histoire culturelle du monde germanique. Nicolas Levrat est professeur à l’Université de Genève où il enseigne le droit institutionnel européen et le droit international public.

Précédent

Titre: La crise autrichienne de la culture politique européenne