Chargement...

Entre nonchalance et désespoir

Les intellectuels japonais sinologues face à la guerre (1930-1950)

de Samuel Guex (Auteur)
©2006 Thèses 306 Pages

Résumé

Au milieu des années 1930, dans une des périodes les plus sombres de l’histoire des relations sino-japonaises, un petit groupe de Japonais passionnés par la littérature chinoise moderne se constitua autour de Takeuchi Yoshimi (1910-1977) et Takeda Taijun (1912-1976). En rupture avec les études chinoises traditionnelles (kangaku), ces jeunes sinologues se détournèrent des classiques pour mieux appréhender une Chine contemporaine qui n’était alors qu’un objet de mépris pour la majorité de leurs compatriotes.
Pour ces jeunes passionnés, désireux de promouvoir l’amitié sino-japonaise, l’invasion générale de la Chine par le Japon en juillet 1937 sonna le glas de leurs espoirs et les plaça dans une situation délicate. Comment concilièrent-ils leur statut d’agresseur avec leur attachement à la culture des victimes ? Quel sens donnèrent-ils à cette guerre ? A travers l’itinéraire insolite de Takeuchi Yoshimi et de Takeda Taijun, entre autres, contraints d’aller combattre ceux dont ils s’efforçaient de devenir les amis, ce livre aborde un aspect encore méconnu des relations sino-japonaises du 20ème siècle.

Résumé des informations

Pages
306
Année
2006
ISBN (Broché)
9783039108299
Langue
Français
Mots clés
Japanisch-chinesischer Krieg (1937-1945) Intellectuel japonais sinologue Japan Sinologe Geschichte 1930-1950 Japonais Yoshimi, Takeuchi Taijun, Takeda Guerre mondiale Littérature chinoise Sinologie
Published
Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2006. 306 p.

Notes biographiques

Samuel Guex (Auteur)

L’auteur : Samuel Guex, né en 1969, a effectué ses études de japonais et de chinois à Genève, Nankin et Tôkyô. Il est actuellement maître-assistant à l’Université de Genève.

Précédent

Titre: Entre nonchalance et désespoir