Chargement...

La dimension politique de l’histoire

L. Groulx (Québec) et N. Iorga (Roumanie) entre les deux guerres mondiales

de Adriana Kolar (Auteur)
Thèses 184 Pages
Série: Canadiana, Volume 5

Résumé

Y a-t-il un lien entre le statut de marginalité d’une société et la conception de l’histoire que ses historiens en proposent ? Lionel Groulx (1878-1967) au Québec et Nicolae Iorga (1871-1940) en Roumanie, furent-ils influencés par leur appartenance à des sociétés et des cultures « marginales » ? Le prolongement de leur fonction d’historien et leurs devoirs de citoyen se mêlaient dans une volonté d’implication – surtout politique – pour leur pays, dont le présent était une source d’insatisfaction. Non seulement, il leur paraissait impossible de se soustraire à un tel engagement, mais ils pensaient de surcroît que ce dernier relevait de leur devoir d’historien, tant ils étaient convaincus d’être appelés à guider leur peuple et leur pays.

Résumé des informations

Pages
184
ISBN (Broché)
9783631562789
Langue
Français
Published
Frankfurt am Main, Berlin, Bern, Bruxelles, New York, Oxford, Wien, 2008. 184 p.

Notes biographiques

Adriana Kolar (Auteur)

L’auteur : Adriana Kolar est née en Roumanie en 1967. Elle a étudié l’histoire en Roumanie et en Autriche. Etablie à Vienne, elle a passé son doctorat en histoire, littérature et langue française à l’Université de Vienne. Ses recherches sur la construction du discours historique l’ont amenée à consulter les archives de Montréal au Québec ainsi que celles de Bucarest et Iaşi en Roumanie.

Précédent

Titre: La dimension politique de l’histoire