Chargement...

Visages de l’homme – Territoires de la judéité

Mémoire de l’histoire et recomposition de l’identité juive dans les œuvres d’après guerre d’Albert Cohen et Elias Canetti

de Isabelle Enderlein (Auteur)
Thèses 466 Pages

Résumé

Ce travail étudie la manière dont la catastrophe du nazisme et de la Shoah se répercute dans la mémoire et la conscience identitaires de deux auteurs juifs qui, adultes au moment de la deuxième guerre mondiale, n’ont pas connu la déportation. Albert Cohen (1895-1981) et Elias Canetti (1905-1994) sont confrontés à un même problème identitaire : celui de se définir comme Juifs et participer à la mémoire collective juive, sans pouvoir s’appuyer directement ni sur la foi ni sur une expérience personnelle traumatisante. Il y a chez les deux auteurs une volonté d’appropriation ou de réappropriation du passé qui se confond avec le projet d’écriture, et qui participe tout à la fois de la recherche identitaire et de la méditation sur le sens et la portée de l’histoire récente. L’analyse des mécanismes de pouvoir, le combat contre la mort, la mise au jour de l’instinct de survie constituent les grands axes d’une réflexion commune sur l’histoire, qui trouve dans un certain idéal de la judéité sa mère nourricière.

Résumé des informations

Pages
466
ISBN (Relié)
9783631631171
Langue
Français
Published
Frankfurt am Main, Berlin, Bern, Bruxelles, New York, Oxford, Wien, 2012. 465 p.

Notes biographiques

Isabelle Enderlein (Auteur)

Isabelle Enderlein est née en 1976. Diplômée de Sciences Po Paris et titulaire d’un Magister de philologie romane de l’université de Cologne, elle soutient sa thèse de littérature comparée en 2008. Elle travaille aujourd’hui comme lectrice et traductrice pour diverses maisons d’édition.

Précédent

Titre: Visages de l’homme – Territoires de la judéité