Chargement...

Femmes de spectacle au XIXe siècle

de Valentina Ponzetto (Éditeur de volume) Florence Fix (Éditeur de volume)
Collections 194 Pages
Open Access
Série: Dramaturgies, Volume 42

Résumé

Quelle est la place des femmes dans l’industrie du spectacle du XIXe siècle au-delà des métiers de performance très exposés qu’exercent les actrices, chanteuses, et danseuses ? Comment les femmes qui dirigent une salle ou une troupe peuvent-elles se frayer un chemin dans un milieu socio-économique considéré principalement comme une affaire d’hommes ? Comment être autrice, organisatrice de tournées et de programmations, critique littéraire, écuyère ou maîtresse de ballet ? Dans une perspective pluridisciplinaire et internationale, ce volume propose des interprétations et des réponses à ces enjeux qui embrassent le monde du spectacle dans sa diversité et sa complexité. Les contributrices proposent de jouer au féminin l’adaptation à un milieu socio-professionnel masculin, entre défi des préjugés et mimétisme, censure, voire autocensure, et affirmation de soi, utilisation avisée des aléas de la vie familiale et professionnelle et création de nouveaux réseaux.

Table des matières

  • Couverture
  • Titre
  • Copyright
  • À propos des directeurs de la publication
  • À propos du livre
  • Pour référencer cet eBook
  • Table des matières
  • Introduction (Valentina Ponzetto, Florence Fix)
  • Première partie. Diriger, entreprendre, organiser
  • Être directrice de théâtre aux États-Unis au xixe siècle : Réalisation d’un rêve américain au féminin ? (Catherine Masson)
  • Entre modèle économique, entreprenariat et innovation : les cas d’Elisa Garnerin et de Madame Saqui (Camilla Murgia)
  • Une femme de poigne à la tête d’un théâtre ambulant (Loli Jean Baptiste)
  • Une profession nouvelle pour les femmes : entrée en scène des maîtresses de ballet en France (1871–1919) (Hélène Marquié)
  • Deuxième partie. Écrire, juger, commenter
  • « Être homme » pour faire jouer sa pièce à Paris quand on est femme (1789–1914) (Julie Rossello Rochet)
  • Rachilde, « homme de Lettres » au théâtre (Adélaïde Jacquemard-Truc)
  • Anaïs Ségalas, dramaturge, critique théâtrale et organisatrice de spectacles de société (Barbara T. Cooper)
  • Troisième partie. Diffuser, influencer, former
  • Elizabeth Robins, « actress-writer » (Corinne François-Denève)
  • Quand la danseuse ne danse pas : Marie Taglioni, femme d’affaires (Chloé d’Arcy)
  • Retour sur l’« ère des écuyères » (Johanna Biehler)
  • Biographie des autrices
  • Illustrations
  • Titres de la collection

←8 | 9→

Introduction

Valentina Ponzetto
Université de Lausanne
Florence Fix
Université de Rouen

On ne peut pas se fâcher avec l’aimable personne qui vient de nous donner le Duel de Pierrot. C’est une innocente, une capricieuse, une adorée. Elle ne se doute pas de la légèreté de ses idées et du désordre de ses inventions. Elle prend le théâtre pour une réunion de bons amis qui vous écoutent, vous sourient et battent des mains en criant : Charrrmant ! charrrmant ! Ce n’est pas tout à fait ça, le théâtre1.

Ainsi Henry Becque rend-il compte d’une comédie en 1 acte de Gustave Haller. Un théâtre qui n’en est pas tout à fait un, rédigé avec légèreté par une femme dont c’est le caprice et qui écrit sous un nom de plume masculin : Joséphine Wilhelmine Simonin, sculptrice, actrice, autrice, critique d’art.

De nombreuses recherches d’envergure ont été consacrées aux femmes autrices, répondant au double enjeu de les faire (re)connaître et de montrer comment leur travail fut reçu par leurs contemporains, puis par la tradition critique et l’histoire littéraire2. Remarquons toutefois qu’il y est majoritairement question de romancières ou de poétesses. Même la récente entreprise collective Femmes et littérature. Une histoire culturelle, la première à offrir un panorama complet du domaine francophone selon ←9 | 10→une approche d’histoire littéraire et culturelle, ne consacre au théâtre du xixe siècle qu’une dizaine de pages3. Pour des études plus spécifiques il faut se tourner vers la critique anglo-saxonne, où du reste les travaux sur la littérature et l’industrie du spectacle françaises restent peu nombreux et revendiquent souvent un statut exploratoire, visant à l’établissement d’une sorte de catalogue ou de liste des présences. Une « checklist », pour reprendre le titre de Cecilia Beach, récognition préliminaire pour redonner visibilité à « one of the groups of authors most neglected by French literary criticism and history4 ».

Oubliées, ignorées ou « invisibles5 » ne signifie pourtant pas absentes. On compte au xixe siècle environ 200 femmes dramaturges dont les pièces furent jouées, et ce chiffre augmente à 326 au moins, d’après le décompte d’Odile Krakovitch, si on y ajoute les autrices de pièces publiées ou soumises à la censure sans être portées à la scène6. Une telle considération peut s’appliquer également à d’autres catégories professionnelles du monde du spectacle où la présence féminine est si peu reconnue qu’elles n’ont pas fait l’objet d’études quantitatives comparables.

Ainsi, deux remarques préalables s’imposent.

←10 | 11→Tout d’abord, les femmes ne furent pas absentes de l’industrie du spectacle : c’est plutôt l’histoire littéraire qui a tendance à ne les considérer que comme des images du monde du spectacle que fut le xixe siècle. Le fait est qu’elles furent souvent, comme l’indique Marie-Ève Thérenty à propos des femmes journalistes, des « subalternes » : « Elles sont subalternes dans la société, ce qui entrave a priori leur activité de journalistes : elles ne sont pas légitimes dans certains lieux publics comme les universités, les lieux politiques ou les académies7. »

Résumé des informations

Pages
194
ISBN (PDF)
9782875746047
ISBN (ePUB)
9782875746054
ISBN (Broché)
9782875744968
DOI
10.3726/b20051
Open Access
CC-BY-NC-ND
Langue
Français
Date de parution
2022 (Décembre)
Published
Bruxelles, Berlin, Bern, New York, Oxford, Warszawa, Wien, 2022. 194 p., 7 ill. n/b

Notes biographiques

Valentina Ponzetto (Éditeur de volume) Florence Fix (Éditeur de volume)

FLORENCE FIX est professeur de littérature comparée à l’Université de Rouen-Normandie et spécialiste des arts de la scène dans la seconde moitié du XIXe siècle. VALENTINA PONZETTO est Privat-docent en littérature française (XVIIIe- XIXe siècles) à l’Université de Lausanne, Centre d’Études Théâtrales. Elle y a dirigé les projets FNS Théâtres de société. Entre Lumières et Second Empire et Femmes «en société». Rôles et importance des femmes dans l’émergence et la création des spectacles de société.

Précédent

Titre: Femmes de spectacle au XIXe siècle
book preview page numper 1
book preview page numper 2
book preview page numper 3
book preview page numper 4
book preview page numper 5
book preview page numper 6
book preview page numper 7
book preview page numper 8
book preview page numper 9
book preview page numper 10
book preview page numper 11
book preview page numper 12
book preview page numper 13
book preview page numper 14
book preview page numper 15
book preview page numper 16
book preview page numper 17
book preview page numper 18
book preview page numper 19
book preview page numper 20
book preview page numper 21
book preview page numper 22
book preview page numper 23
book preview page numper 24
book preview page numper 25
book preview page numper 26
book preview page numper 27
book preview page numper 28
book preview page numper 29
book preview page numper 30
book preview page numper 31
book preview page numper 32
book preview page numper 33
book preview page numper 34
book preview page numper 35
book preview page numper 36
book preview page numper 37
book preview page numper 38
book preview page numper 39
196 pages