Show Less
Restricted access

La reécriture de l’Histoire dans la littérature francophone

Series:

Mohammed Hirchi

Dans ce livre, qui s’inspire en partie du travail de Hayden White, je discuterai la relation entre le discours narratif et la représentation historique et littéraire selon l’approche critique de quatre écrivains contemporains d’expression française, Abdelkebir Khatibi (Maroc), Edouard Glissant (Martinique), Yves Valentin Mudimbé (République Démocratique du Congo) et Assia Djebar (Algérie). Une lecture attentive de leurs œuvres romanesques et théoriques me suggère que le discours narratif n’est pas une forme neutre dont la fonction est la représentation du monde extérieur, mais plutôt une activité qui se développe selon des choix d’ordre ontologique et épistémologique qui ont des implications idéologiques. Je maintiendrai que l’écriture de ces auteurs soulève des questions concernant la légitimité du discours colonial et son incapacité à signifier la subjectivité du subalterne. Ces questions s’inscrivent dans le cadre d’une tentative de redéfinir l’histoire et la culture de leurs sociétés d’origine. Cette redéfinition consiste à briser les barrières séparant la fiction et l’histoire en faisant recours à une écriture métafictionnelle où on a une cohabitation des genres.

Show Summary Details
Restricted access

Chapter 1. La reproduction du savoir— Yves Valentin Mudimbé

Extract

·1·

La reproduction du savoir—Yves Valentin Mudimbé

Je mettrai donc l’Occident là où il désigne Hegel : pour l’Afrique, échapper réellement à l’Occident suppose d’apprécier exactement ce qu’il en coûte de se détacher de lui ; cela suppose de savoir jusqu’où l’Occident, insidieusement peut-être, s’est approché de nous ; cela suppose de savoir dans ce qui nous permet de penser contre l’Occident, ce qui est encore occidental ; et de mesurer en quoi notre recours contre lui est encore peut-être une ruse qu’il nous oppose et au terme de laquelle il nous attend immobile et ailleurs. Y.V. Mudimbé (L’Odeur du père)

Introduction

L’œuvre de l’écrivain de l’ex-Zaïre, Yves Valentin Mudimbé (1941–) occupe une place particulière dans le domaine de la production intellectuelle africaine. Cette œuvre se situe à l’écart de la tradition littéraire du continent et se distingue par sa thématique et sa capacité de suggérer un nouveau mode de lecture et de signification. Comme l’a bien remarqué Bernard Mouralis, « Cette œuvre, toujours produite à contre-temps et à contre-lieu, peut difficilement faire figure un jour d’œuvre classique » (10). Son modernisme littéraire est dû à son caractère innovateur et à son inscription dans un espace de création qui se définit en dehors de l’édifice littéraire érigé par les partisans de←9 | 10→ l’esthétique de la Négritude. « L’œuvre de Mudimbé semble ainsi graviter autour de ce que...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.