Show Less

Albert Camus Aujourd’hui

De "L’Etranger</I> au "Premier homme</I>- Préface de Gilles Bousquet

Series:

Edited By Alek Baylee Toumi

Le 04 janvier 1960, Albert Camus s’en allait un peu dans un tragique accident de voiture à l’âge de 47 ans. Quatre années auparavant, il était l’un des plus jeunes écrivains à recevoir le prix Nobel de littérature pour toute son œuvre. L’enfance pauvre à Belcourt, la passion du football, le journalisme à Alger Républicain puis l’exclusion et l’exil par la France de Vichy, Camus sera forcé de « monter » à Paris. Il rejoindra la Résistance et sera le rédacteur en chef de Combat. Romancier, dramaturge, essayiste, Camus sera aussi acteur et metteur en scène. Après la publication de L’Homme révolté, puis la rupture avec son ami Jean-Paul Sartre, il quittera Combat puis écrira des articles sur l’Algérie avant de se taire complètement, sans néanmoins cesser d’agir en silence. Certainement pas existentialiste, anti-communiste très tôt, il avait été l’Intellectuel de la période 45-60 d’après la libération, celui dont le nom finira par être opposé à celui de Sartre. Si Camus est mort jeune, il aura vécu pleinement sa courte vie; et s’il est encore difficile de le catégoriser, il reste encore d’actualité, soulève souvent des passions, ne laissant jamais indifférent. Peut-on parler d’un héritage camusien ? Que reste-t-il de son œuvre en Amérique ?
Afin de ne pas oublier cet étranger si familier, pour le cinquantenaire de la mort de Camus, le Bureau du Doyen des Etudes Internationales et le Centre d’Etudes Européennes de l’Université du Wisconsin-Madison ont organisé du 22 au 24 avril 2010, un symposium Albert Camus, 50 ans après, autour des trois grands thèmes suivants: Camus et l’Algérie, Camus et l’exil, Camus et le public. Une quinzaine d’universitaires, de chercheurs, et de professeurs, d’Algérie, de France, du Canada et des Etats-Unis, étaient présents à ces journées dont nous publions les Actes dans cet ouvrage. L’objectif de ce second colloque était de créer un débat autour de Camus et de sa vision, souvent prophétique, relire ses écrits littéraires et politiques et voir dans quelle mesure son œuvre pacifiste, peut être une source d’inspiration dans les luttes pour la liberté et la démocratie, une alternative à la violence et à la terreur qui demeurent aujourd’hui encore, hélas très actuelles.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

The Abstraction of Self, Exile in France Meaghan Emery 97

Extract

The abstraction of self, exile in france M e Ag h A n e M e r y Various strands of Albert Camus’ aesthetic of the absurd—illustrated through his themes of exclusion and exile in, for example, the novels L’Étranger and Le Premier homme and in his short story “La femme adultère”—can be found in present-day literature by immigrant authors in France. In order to reveal Camus’ influence, the following analysis will examine the nature of the absurd in contemporary works created by foreign-born authors: Marjane Satrapi’s graphic novel and film Persepolis; Koffi Kwahulé’s stage play Jaz; and Nathacha Appanah’s novel La Noce d’Anna. The Algerian context is palpable in Camus’ philosophy of the absurd: for example, the injustice of the colonial system, the destructive spiral of impe- rialism and extremist backlash, the plight of the working poor, and frustrated female desire. The contemporary works to be examined here develop the vari- ous themes found in Camus’ oeuvre, including oppressive political regimes, pov- erty, and the search for sexual liberation, in ways that recall Camus’ sensibility and ethic, such as they are articulated, for instance, in “Le mythe de Sisyphe,” Camus’ treatise on the human condition, and in L’Homme révolté, in which he explores the moral limits of one’s actions and advances a “règle d’action” based on solidarity and rebellion against injustice, lies, servitude, and terror as opposed to revolutionary violence (22). interior_toumi 97 1/28/12 1:27 PM 98 | Albert Camus Aujourd’hui...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.