Show Less

L’ombre de l’arbre ou l’errance du rhizome

Études d’œuvres de Simone Schwarz-Bart, de Xavier Orville et de Maryse Condé

Series:

Thierry T. Gustave

Avec sa place majestueuse dans la nature et avec sa structure racinaire, arborescente et généalogique, l’arbre possède traditionnellement une symbolique importante dans le paysage identitaire. Lorsque la symbolique de l’arbre est dépossédée de ses caractéristiques et que sa structure et sa force sont menacées, elle révèle une vision tourmentée du paysage identitaire. Au niveau de son système racinaire, la symbolique de l’arbre est limitée, déstabilisée, voire déracinée de sa force, et la symbolique du rhizome offre une autre façon d’appréhender la structure généalogique. Pour dévoiler les aspects de la colonisation, Thierry T. Gustave explore la symbolique de l’arbre et celle du rhizome dans les œuvres littéraires de la Martinique et de la Guadeloupe. Son ouvrage analyse plus particulièrement la flore antillaise comme métaphore et représentation du paysage identitaire dans luie et vent sur Télumée Miracle de Simone Schwarz-Bart, Délice et le fromager de Xavier Orville, et Pays mêlé de Maryse Condé.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Les racines de la généalogie 120

Extract

120 Les racines de la généalogie Comme toute enquête généalogique qui recherche les liens de parenté, la généalogie se fie à une origine. Avec la recherche de l’origine, la suite des filiations et des ramifications, il n’est pas étonnant que l’arbre soit en général le symbole qui arrive à retracer et à simplifier la généalogie. Dans Pays mêlé, l’espace de la généalogie est peuplé de périphéries, d’impasses, de trous, de ruptures, de bifurcations et de confusions : la généalogie complexe des Suréna n’est ni centralisatrice ni binaire. Les membres de cette famille n’arrivent pas à trouver l’union pour créer une unité familiale : ni l’amour conjugal, ni la maternité, ni la paternité ne sont des lieux de rencontre qui offrent des possibilités d’union, de cohésion et de constance. Au lieu de cela, les personnages vivent dans des schémas d’exclusion : l’adultère, l’illégitimité, la folie poussent les personnages à être à la périphérie de leur famille. Sans soutien affectif au sein de leur famille, les individus se définissent ainsi par leur marginalité. Pays mêlé est une œuvre romanesque qui montre que la structure généalogique apporte d’importants éléments sur la construction identitaire. Avec son narrateur, Maryse Condé interroge l’espace généalogique du métissage et expose des thèmes difficiles issus de la famille : l’origine, la maternité, la paternité et l’amour parental. Dans son œuvre, nous retrouvons des...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.