Show Less
Restricted access

L’anglais en France

Attitudes et représentations des blogueurs francophones

Kathleen Shields

Ce volume présente la première étude qualitative de blogs français portant sur la langue anglaise. Basé sur un corpus d’articles affichés durant les années 2011 et 2012, il tient compte également de débats ayant eu lieu entre 2005 et 2015 dans les domaines de la formation, de la publicité et du cinéma. Les textes analysés vont au-delà du stéréotype bipolaire de l’anglais perçu comme menace ou, au contraire, comme atout indispensable qu’il faut adopter à tout prix. Si l’anglais est inévitable à l’heure de la mondialisation, pourquoi suscite-t-il des représentations parfois polémiques, des évaluations subjectives, des descriptions et théories diverses de la part des blogueurs ? Globish, outil, langue de culture, langue facile ou difficile, sont autant d’aspects de l’anglais abordés ici qui provoquent des expressions de sentiment linguistique ainsi que des représentations originales modifiant les idées préconçues. Les blogueurs diffèrent des experts linguistes qui occupent une place importante sur la scène publique. Pragmatiques, indifférents, nationalistes, neutres, joueurs, créatifs, passionnés par le savoir, ces savants amateurs démontrent qu’ils considèrent la connaissance des langues comme une ressource que chaque utilisateur peut adapter à ses besoins. Tout lecteur curieux de découvrir le développement de réflexions sur cette langue majeure trouvera ici une analyse originale qui touche au cadre plus large du contact des langues.

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 3: L’anglais comme langue véhiculaire : globish, anglo-américain (d’aéroport), le tout anglais et d’autres termes

Extract

| 55 →

CHAPITRE 3

L’anglais comme langue véhiculaire : globish, anglo-américain (d’aéroport), le tout anglais et d’autres termes

Ce chapitre est une considération des termes dont se servent certains Français pour désigner l’anglais comme langue véhiculaire et mondiale au XXIe siècle. Une analyse de la notion du globish, non seulement dans les significations multiples et ambigües qui lui sont propres, mais encore dans la constellation de termes apparentés qui l’accompagnent, peut servir à illustrer des attitudes très diverses. Le corpus étudié ici, comme dans le chapitre suivant, est composé de blogs français écrits pendant une période de deux années (2011–2012). Je propose de tenir compte de l’utilisation du terme globish, dans les articles étendus, dans les remarques de quelques lignes de longueur et dans les brefs commentaires des visiteurs sans négliger le contexte qui entoure ce terme.

Ces remarques épilinguistiques indiquent les attitudes des auteurs vis-à-vis de l’anglais. Antoine Culioli définit l’activité épilinguistique comme « une activité métalinguistique non-consciente » (Culioli 2000 : 141). Mais on peut inclure dans l’activité épilinguistique les évaluations subjectives conscientes que font des locuteurs au sujet d’une langue entière. De cette façon, les remarques épilinguistiques peuvent aussi comprendre des attitudes affectives et des préconstruits. Cette conception élargie de l’épilinguistique tient compte des schémas de pensée qui sont tant conscients et normatifs qu’inconscients et implicites, et rejoint celle de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.