Show Less
Restricted access

#NousSommes

Collectivity and the Digital in French Thought and Culture

Series:

Edited By Susie Cronin, Sofia Ropek Hewson and Cillian Ó Fathaigh

The relation between the digital and the collective has become an urgent contemporary question. These collected essays explore the implications of this relation, around the theme of #NousSommes. This hashtag marks the point where the «personal» modalities of social media have become embroiled in collective expressions of unity, solidarity and resistance. As this volume demonstrates, the impact of this cannot be isolated to the internet, but affect philosophy, literature, cinema, politics and the public space itself. The contributors approach the issue of #NousSommes from a diverse range of disciplines and methodologies, bringing out both the continuity and discontinuity with other forms of collective expression. Important contemporary philosophers such as Nancy, Derrida and Deleuze are engaged here, as are issues of ecology, community, automation, postcolonial identity and addiction. Featuring eight academic essays and an interview, this volume testifies to the importance of French philosophy and culture in understanding the digital and the collective today.

Show Summary Details
Restricted access

La communauté comme passage: l’éthique du poème d’Henri Meschonnic

Extract



La théorie littéraire, en ouvrant un questionnement sur nos épistémologies et sur la manière dont les œuvres construisent nos représentations, peut avoir un caractère utopique. La pensée de Meschonnic s’inscrirait dans cette vision, dans une œuvre autant théorique que poétique, écritures qui sont pour lui interreliées et concrescentes. Ainsi, on retrouve dans le recueil de poésie Nous le passage (1990), la création d’un texte/espace où se fabrique une utopie du commun, où un singulier anonyme se pense comme peuple par l’expérience de la voix et du corps.

Le sujet du recueil est sans frontières: il n’est pas « individu », soit atome insécable et séparé, mais sujet ouvert au monde, incliné vers l’autre. Nous aborderons dans cette discussion comment le sujet singulier se pense comme « nous », par une dissolution de ses frontières et une remise en question du processus même de nomination. Puis il s’agira de voir comment ce sujet se définit comme potentialité-devenir, ouvert à une altérité qui lui est consubstantielle. Finalement, nous verrons comment s’insère le lecteur dans cette vision utopique, par la performativité même du poème. Parce qu’on écrit toujours à, parce que le tracé d’une singularité est politique, il s’agira de réfléchir à la littérature comme expérience du commun: comment un livre crée un lieu distinct où le je peut exister devant et avec un tu.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.