Show Less
Restricted access

#NousSommes

Collectivity and the Digital in French Thought and Culture

Series:

Edited By Susie Cronin, Sofia Ropek Hewson and Cillian Ó Fathaigh

The relation between the digital and the collective has become an urgent contemporary question. These collected essays explore the implications of this relation, around the theme of #NousSommes. This hashtag marks the point where the «personal» modalities of social media have become embroiled in collective expressions of unity, solidarity and resistance. As this volume demonstrates, the impact of this cannot be isolated to the internet, but affect philosophy, literature, cinema, politics and the public space itself. The contributors approach the issue of #NousSommes from a diverse range of disciplines and methodologies, bringing out both the continuity and discontinuity with other forms of collective expression. Important contemporary philosophers such as Nancy, Derrida and Deleuze are engaged here, as are issues of ecology, community, automation, postcolonial identity and addiction. Featuring eight academic essays and an interview, this volume testifies to the importance of French philosophy and culture in understanding the digital and the collective today.

Show Summary Details
Restricted access

#NousSommes: refondation onto-axiologique de la confiance

Extract



Chaque césure brutale dans la continuité de la vie quotidienne d’une communauté, chaque événement traumatique et/ou tragique, qui vient rompre le cours ordinaire des choses, entraîne une crise généralisée de la confiance. Ces brusques réveils provoquent souvent les réactions collectives de sujets sociaux, auparavant « paisibles », « sereins »; des sujets en fait serviles au sein de relations de pouvoir encore non contestées. Des sujets aliénés et divisés, pris de torpeur, d’un désir irrésistible de dormir, et comme le suggère Guy Debord, avec le « spectacle » faisant office de « gardien de ce sommeil ».123

Le phénomène #NousSommes auquel nous allons nous intéresser ici, cette construction linguistico-numérique, mais aussi ontologique, politique ou encore éthique, semble représenter un nouveau paradigme des réactions collectives, qui n’appelle au fond, à rien d’autre qu’à une refondation de la confiance bousculée. Refondation comme une prolongation du mauvais rêve. Mais en quoi consiste généralement cette « prolongation du mauvais rêve » qui constitue la refondation de la confiance? Derrière la métaphore du « rêve » empruntée à Debord, et derrière notre propre métaphore du « réveil » (comprise ici dans un sens restreint, quasiment ironique), se décèlent des phénomènes sociaux bien particuliers, des phénomènes se répétant dans presque chaque situation d’« après-choc », choc survenu dans une société qu’il affecte dans son ensemble....

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.