Show Less
Restricted access

Des ingénieurs pour un monde nouveau

Histoire des enseignements électrotechniques (Europe, Amériques) – XIXe–XXe siècle

Series:

Edited By Marcela Efmertová and André Grelon

À partir des années 1880, l’électricité est progressivement devenue une technologie centrale, qui va procurer des biens et assurer des services nouveaux, bouleversant ainsi la production industrielle, l’économie et les pratiques sociales et culturelles. De confidentiel, son usage ne cessera de s’étendre, devenant massif et planétaire, et aujourd’hui indispensable jusqu’aux détails de la vie quotidienne. Pour fonder et déployer un système de production, de transport et de distribution efficaces de l’électricité dans tous les pays, pour concevoir, fabriquer et diffuser les machines, outils et objets divers fonctionnant par ce moyen, en somme pour former un monde nouveau, il faut former un corps de techniciens spécialisés : ce seront les ingénieurs électriciens, pour lesquels seront élaborés et mis en œuvre des cursus dédiés. Cet ouvrage retrace la naissance et la croissance de ces formations, à partir de la fin du XIXe siècle, en Europe et sur le continent américain, et leur rôle dans le développement des différents États. Issu des travaux d’un colloque international tenu à Prague, il rassemble les contributions de 28 historiens portant sur 15 pays.

Show Summary Details
Restricted access

Identités problématiques : la formation de l’ingénieur américain, des origines à la Guerre froide

Extract

← 442 | 443 →Identités problématiques :la formation de l’ingénieur américain,des origines à la Guerre froide

Sonja D. SCHMID

Professeur AssociéeDepartment of Science and Technology in Society,Virginia Tech, U.S.A.sschmid@vt.edu

Résumé

Cet article expose l’évolution de la professionnalisation des ingénieurs aux États-Unis, en s’appuyant notamment sur le cas des ingénieurs en électrotechnique et électronique. Je décris la formation et l’émergence des sociétés techniques et je montre que la professionnalisation des ingénieurs américains a échoué. Au début, la formation des ingénieurs américains consistait en un apprentissage très informel « sur le tas », puis elle s’est organisée dans des cursus formalisés. À partir de la Loi Morrill en 1862, il devint possible de fonder des universités là où l’on mettait en place des programmes de formation d’ingénieurs. Les sciences de l’ingénieur se développèrent en grande partie sans la participation de l’État, en général en fonction des besoins de l’industrie. Les électrotechniciens qui créèrent au début du XXe siècle l’American Institute of Electrical Engineers (A.I.E.E.) soulignèrent le rôle du management. Par contre, chez les ingénieurs électroniciens (et leur organisation professionnelle – Institute of Radio Engineers, I.R.E.), l’ingénieur était plutôt considéré comme un spécialiste technique. Pendant la Seconde Guerre mondiale et au moment de l’instauration de la Guerre froide, la formation...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.