Show Less
Restricted access

Interdisciplinarités entre Natures et Sociétés

Colloque de Cerisy

Series:

Edited By Bernard Hubert and Nicole Mathieu

Comment appréhender les phénomènes reliant faits de nature et faits de société qui constituent la majeure partie des problèmes critiques et irrésolus contemporains ? Comment dépasser le grand partage fondateur de la modernité et surmonter la division du travail scientifique en disciplines ? Au-delà du recours devenu souvent incantatoire à l’Interdisciplinarité, l’originalité de cet ouvrage réside dans la tentative de répondre à ces questions en mêlant les acquis de la revue Natures Sciences Sociétés aux positions des courants interdisciplinaires opérant à l’échelle internationale (political ecology, Resilience Alliance, systems thinking). C’est aussi le mélange des formes prises pour ces échanges et cette confrontation tantôt autour de conférences tantôt dans des ateliers ouverts à des auteurs et courants distincts qui se découvrent et dialoguent à la fois pour saisir les parentés pouvant exister entre eux, et, au contraire, les choix alternatifs, sur lesquels ils reposent.

Ce livre est constitué de deux grandes parties. La première confronte dans leur pluralité les enjeux épistémologiques de l’interdisciplinarité contribuant ainsi à une histoire réflexive sur ses concepts et ses méthodes dans une perspective comparative et internationale. La deuxième, plus expérimentale, s’attache à analyser des pratiques interdisciplinaires portant sur des objets et problèmes divers entre natures et sociétés. Y sont privilégiés l’évaluation des démarches et les retours sur expériences. Quels rapports établir entre sciences et sociétés, entre science et action ? Autant de questions que cet ouvrage propose d’aborder, de manière réflexive et constructive. Il fait suite à un colloque de Cerisy organisé à l’automne 2013 et destiné à fêter les vingt ans de la revue Natures Sciences Sociétés et de l’association NSS-Dialogues, qui en est à l’origine.

Show Summary Details
Restricted access

Perspectives pour une recherche en rapport avec l’action

Extract



Yves LE BARS

Introduction

Oui, la recherche est en relation avec l’action, ces relations sont une réalité, elles sont pratiquées par de nombreux laboratoires avec des entreprises, pouvoirs publics ou société civile organisée. Pour certains, c’est une menace pour l’intégrité de la démarche scientifique. Pour d’autres, c’est au contraire très souhaité et insuffisant aujourd’hui. Qu’en est-il exactement, quels processus d’interaction nouveaux voit-on émerger, et quelles perspectives ?

Ce thème des « perspectives pour une recherche en relation avec l’action » a été débattu dans un des ateliers du colloque « Interdisciplinarités en Natures et Sociétés » organisé par NSS en octobre 2013 à Cerisy-la-Salle, dont il est question dans ce chapitre.

Extraits de notes de l’Atelier

De nombreuses préoccupations s’y sont exprimées, venant de scientifiques de diverses disciplines des sciences de la nature, des sciences de l’ingénierie et des sciences sociales.

Après une introduction par l’auteur de cet article donnant une première description de ce qui se pratique aujourd’hui, Fabrice Flipo, philosophe, coorganisateur de cet atelier, a apporté une dimension historique au thème. Il part du compromis passé entre socialisme et libéralisme, après la révolution industrielle, pour ne pas remettre la science en cause. La science doit permettre de mieux connaître la nature pour augmenter les gains de productivité, et une moindre dépendance au travail.

Dans les...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.