Show Less
Restricted access

L’éthique de la libération d’Enrique Dussel

Penser l’altérité et l’utopie à partir du contexte latino-américain

Series:

Berthony Saint-Georges

L’ouvrage présente d’abord l’éthique de la libération du philosophe argentin, Enrique Dussel, et la situe dans le courant de la philosophie latino-américaine. Il en retrace ensuite les étapes de construction à travers son dialogue avec la tradition occidentale, en particulier Marx, Levinas, Rorty, Habermas, Ricœur et Apel, mais également Kant et Heidegger. C’est le dialogue avorté avec Apel comme figure d’une éthique universaliste fondée sur la délibération qui constitue le tournant de la démarche. Dussel ressort de cet échange convaincu de la pertinence de son principe matériel nécessaire à la fondation d’une éthique qui résiste à l’exclusion des sans voix produite par le principe de raison universelle. L’éthique doit accepter son incomplétude matérielle de principe et renvoyer constamment à l’impossible communauté avec les victimes dont elle procède toujours. De cette manière, elle ouvre la voie à une politique de la justice, seule capable d’entreprendre le chemin commun auquel aspire l’éthique de la libération.

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 2: Une éthique de la « périphérie »

Extract

CHAPITRE 2

Une éthique de la « périphérie »

Dussel face à Apel et Levinas

Montrer l’apport de la pensée dusselienne au débat éthique contemporain requiert, dans un premier temps, d’esquisser le contexte historico-philosophique au sein duquel se déploie ce débat et s’inscrit l’entreprise de Dussel dont la principale contribution à la philosophie universelle relève de l’éthique et plus particulièrement, l’éthique de la libération latino-américaine. Pour ce faire, nous tenterons d’abord une caractérisation globale du point de vue éthique revendiqué par Dussel, en tant que l’auteur nous propose une forme de déplacement épistémologique radical qu’il signifie par le terme de « périphéricité » de son éthique. Ce choix heuristique offre pour notre propos un double avantage : d’abord, celui d’introduire d’emblée au point de vue qui permet de présenter l’évolution des thèses de Dussel et leur point d’orgue dans l’ouvrage cardinal de 1998 ; ensuite, celui de préciser à partir de l’exposé du modus demonstrandi de Dussel les relations privilégiées qu’entretient sa démarche avec des auteurs comme Apel et Levinas, et ceci en fonction de trois problématiques fondamentales : la fondation de l’éthique, sa prétention à l’universalité et la référence à l’utopie portée par toute réflexion sur l’action collective.

1.  Une éthique de la « périphérie » ?

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.