Show Less
Restricted access

Enseigner les littératures dans le souci de la langue

Series:

Edited By Christophe Ronveaux

Qui enseigne la littérature est plongé dans l’embarras lorsqu’il doit délimiter l’objet à enseigner. Soit la langue lui apparait dans la régularité d’un système irréductible à ses usages singuliers, considérés comme « littéraires », soit c’est la littérature qui s’impose comme l’usage le plus abouti d’une langue pour élaborer des savoirs scolaires sur celle-ci. Qu’il enseigne les littératures dans le souci de la langue ou la langue dans le souci des littératures, celui-là devra poser des choix qui renvoient aux savoirs scolaires d’une discipline, définie dans les configurations successives de son histoire. Les contributions rassemblées dans cet ouvrage questionnent ces choix sous l’angle historique des pratiques attestées, sous l’angle esthétique de représentations fantasmées, sous l’angle des pratiques de classe contemporaines, sous l’angle des objets à enseigner (la ponctuation, les albums pour la jeunesse, le comique, la lecture littéraire). Se côtoient analyses de dispositifs d’enseignement et de formation, du primaire et du secondaire, dans un dialogue constructif, dont la synthèse reste à faire.

Show Summary Details
Restricted access

Littérature et langue en LP

Extract



Quels enjeux pour quels élèves ?

Anissa BELHADJIN & Maryse LOPEZ1

Les grandes lignes de la réforme actuelle de l’enseignement professionnel sont la disparition de la formation au diplôme du brevet d’études professionnelles (BEP) et le passage au baccalauréat professionnel en 3 ans ; la durée des études devient donc identique au lycée professionnel (LP) et au lycée général et technologique. Selon le ministère, cette rénovation des diplômes a pour but l’élévation du niveau de qualification des jeunes afin de faciliter leur insertion professionnelle. À ce jour, la réforme du baccalauréat professionnel est donc la dernière étape pour revaloriser cette filière, même si, pour le ministère, l’enseignement professionnel,

longtemps dévalorisé au regard de l’enseignement général, a depuis une vingtaine d’années conquis ses lettres de noblesse dans le système éducatif français. De profondes rénovations des diplômes et des parcours de formations, une meilleure articulation avec les milieux professionnels et le marché de l’emploi, le développement de l’apprentissage par l’alternance école-entreprise ont transformé la réalité pédagogique et les débouchés de ses formations. L’enseignement professionnel, en première ligne dans la lutte contre l’échec scolaire, est devenu un véritable laboratoire des pédagogies actives et innovantes ; il s’est ainsi servi de certains de ses handicaps – notamment son image de « filière de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.