Show Less
Restricted access

Electric Worlds / Mondes électriques

Creations, Circulations, Tensions, Transitions (19th–21st C.)

Series:

Alain Beltran, Léonard Laborie, Pierre Lanthier and Stéphanie Le Gallic

What interpretation(s) do today’s historians make of electrification? Electrification is a process which began almost a hundred and fifty years ago but which more than one billion men and women still do not have access to. This book displays the social diversity of the electric worlds and of the approaches to their history. It updates the historical knowledge and shows the renewal of the historiography in both its themes and its approaches. Four questions about the passage to the electrical age are raised: which innovations or combination of innovations made this passage a reality? According to which networks and appropriation? Evolving thanks to which tensions and alliances? And resulting in which transition and accumulation?

Quel(s) regard(s) les historiens d’aujourd’hui portent-ils sur l’électrification, processus engagé il y a près de cent cinquante ans mais auquel plus d’un milliard d’hommes et de femmes restent encore étrangers ? Le présent volume rend compte de la diversité des mondes sociaux électriques et des manières d’enquêter sur leur histoire. Il actualise les connaissances et témoigne du renouvellement de l’historiographie, dans ses objets et ses approches. Quatre points d’interrogation sur le basculement des sociétés dans l’âge électrique jalonnent le volume : moyennant quelles créations ou combinaisons créatrices ? En vertu de quelles circulations et appropriations ? Selon quelles tensions et alliances ? Et produisant quelles transitions et accumulations ?

Show Summary Details
Restricted access

Introduction

Extract



Pourquoi donc mettre au pluriel le monde électrique dans lequel nous vivons ? Serait-ce une coquetterie académique ? Certainement pas. La pluralité des voies de pénétration et des modes d’utilisation de l’énergie électrique à travers le temps et à travers l’espace impose la prise en compte des effets de temporalités et de localités, en somme des contextes – politiques, culturels, économiques, sociaux – par tout analyste de ce phénomène puissant qu’est l’électrification de la planète. Si l’électricité est portée par la globalisation et en est devenue un ressort, elle n’est pas synonyme d’uniformité. La simple question de l’accès reflète immédiatement cette diversité des situations. La précarité énergétique dans les pays industrialisés et émergents, les coupures et l’absence pure et simple d’accès dans les pays les moins avancés, creusent les écarts plus qu’ils ne les gomment, tant l’énergie électrique dans sa production et sa consommation se révèle structurante pour le quotidien des individus et des sociétés.

« La Fée électricité ne visite pas tous les lieux équitablement », écrivait récemment l’ancien président de la République du Sénégal, Abdou Diouf.1 Ce sont aujourd’hui un milliard de personnes qui vivent sans électricité, dont la majeure partie en Afrique subsaharienne, en particulier dans les zones périphériques et rurales. Des programmes importants d’électrification de l’Afrique coalisent des acteurs très divers, qui placent leurs espoirs...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.