Show Less
Restricted access

Usages et stratégies polémiques en Europe

(XIVe-premier XVIIe siècles)

Series:

Edited By Marie Bouhaïk-Gironès, Tatiana Debbagi Baranova and Nathalie Szczech

Réflexion collective sur les usages et stratégies polémiques, cet ouvrage souhaite contribuer au développement d’une réflexion historique sur les discours de combat. Envisageant la polémique comme un dispositif discursif socialisé, inscrit dans le temps et mobilisé dans l’action, les études de ce recueil abordent des sources polémiques variées et intègrent les enseignements de l’analyse du discours comme de l’histoire sociale et culturelle. Leurs auteurs, historiens et littéraires, s’intéressent à l’affirmation de la polémique, à une période où, entre Moyen Âge et Renaissance, le développement de l’imprimé et la diversification des régimes de publicisation ouvrent de nouvelles perspectives polémiques. La guerre de mots se révèle alors comme consubstantielle des remous suscités par la progression des innovations humanistes dans les milieux lettrés. De la guerre entre Armagnacs et Bourguignons à la Fronde, l’affirmation des princes suscite autant de prises de plume que de prise d’armes, tandis que les bouleversements religieux multiplient les occasions d’affrontements par les mots. Inscrit dans une démarche historique et conçu comme un dialogue entre médiévistes et modernistes, cet ouvrage cherche à peser le poids respectif des héritages et des transformations des conditions de l’action polémique et analyse, sur le temps long, les formes, les types d’acteurs et les modalités de l’affrontement verbal, aussi bien que les réflexions tactiques sur l’efficacité de la parole polémique.

Show Summary Details
Restricted access

Les confessions d’outre-tombe du marquis d’Ancre

Extract



Jean-Philippe BEAULIEU

Université de Montréal

Abstract

Among the numerous polemical texts published in the aftermath of Concino Concini’s assassination in 1617, a few of these pamphlets give the marquis d’Ancre the opportunity to confess his crimes from beyond the grave. In these testamentary or confessional discourses, Concini appears as a remorseful penitent who, from the great beyond, wishes to be granted forgiveness. Although these anonymous writings do confirm, through ventriloquism, the usual grievances formulated against Concini and his wife, Leonora Galigaï, the personal discourse utilized somewhat softens the monstrous and criminal image that can be found in most contemporary pamphlets.

*

* * ← 105 | 106 →

Ceci est une histoire de revenants. Pas de celles qui causent de l’étonnement ou de l’effroi, comme certains canards sanglants ou histoires tragiques de la fin de la Renaissance, mais bien plutôt le type de discours qui donne l’occasion à l’âme d’un trépassé notoire de formuler un aveu, généralement apocryphe. Le revenant dont il est question représente l’une des figures politiques les plus décriées du début du XVIIe siècle, tant de son vivant qu’après son assassinat le 24 avril 1617, sur l’ordre du jeune Louis XIII. Il s’agit de Concino Concini (vers 1575-1617), marquis d’Ancre et maréchal de France, qui, avec la connivence avec sa femme Leonora Dori, dite Galigaï (vers 1571-1617), et, grâce à la faveur de la régente...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.