Show Less
Restricted access

Usages et stratégies polémiques en Europe

(XIVe-premier XVIIe siècles)

Series:

Edited By Marie Bouhaïk-Gironès, Tatiana Debbagi Baranova and Nathalie Szczech

Réflexion collective sur les usages et stratégies polémiques, cet ouvrage souhaite contribuer au développement d’une réflexion historique sur les discours de combat. Envisageant la polémique comme un dispositif discursif socialisé, inscrit dans le temps et mobilisé dans l’action, les études de ce recueil abordent des sources polémiques variées et intègrent les enseignements de l’analyse du discours comme de l’histoire sociale et culturelle. Leurs auteurs, historiens et littéraires, s’intéressent à l’affirmation de la polémique, à une période où, entre Moyen Âge et Renaissance, le développement de l’imprimé et la diversification des régimes de publicisation ouvrent de nouvelles perspectives polémiques. La guerre de mots se révèle alors comme consubstantielle des remous suscités par la progression des innovations humanistes dans les milieux lettrés. De la guerre entre Armagnacs et Bourguignons à la Fronde, l’affirmation des princes suscite autant de prises de plume que de prise d’armes, tandis que les bouleversements religieux multiplient les occasions d’affrontements par les mots. Inscrit dans une démarche historique et conçu comme un dialogue entre médiévistes et modernistes, cet ouvrage cherche à peser le poids respectif des héritages et des transformations des conditions de l’action polémique et analyse, sur le temps long, les formes, les types d’acteurs et les modalités de l’affrontement verbal, aussi bien que les réflexions tactiques sur l’efficacité de la parole polémique.

Show Summary Details
Restricted access

Hay Du Châtelet et Matthieu de Morgues : deux stratèges de l’odieux pour une entrée en guerre polémique (1635)

Extract



Yann RODIER

Université Paris-Sorbonne Abu Dhabi

Abstract

The choice of an aggressive European policy, confirmed during the winter of 1630 by the political elimination of the “parti dévot”, took form with the entry of the French kingdom into open war against Spain in 1635. Richelieu thus mobilized his polemists, particularly Hay Du Châtelet, publicist and state counselor, in order to justify an unpopular conflict by publishing a collection of anti-Spanish libels entitled Recueil de diverses pieces pour servir à l’Histoire. Matthieu de Morgues, preacher and polemist in service of the Queen Mother, Marie de Médicis, responded with the publication of a counter-collection entitled Diverses pieces pour la defense de la Royne mere (1637). Both of these collections offer an analysis and a deconstruction of the motivations of polemical writing, the rhetorical strategies implemented in these libels and the manipulation of public passions to render their adversary odious.

*

* * ← 105 | 106 →

Le choix d’une politique européenne agressive, entérinée depuis l’hiver 1630 par l’élimination politique des dévots zélés, prend forme avec l’entrée du royaume de France dans la « guerre ouverte » contre l’Espagne en mai 1635. La lente détérioration précédente des relations franco-espagnoles se reflète à l’aune du petit âge glaciaire de l’ambassade de Mirabel (1620-1632), archétype de « l’ambassadeur espion », selon les termes d’Alain Hugon1. Au cœur des intrigues espagnoles nouées autour de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.