Show Less
Restricted access

Usages et stratégies polémiques en Europe

(XIVe-premier XVIIe siècles)

Series:

Edited By Marie Bouhaïk-Gironès, Tatiana Debbagi Baranova and Nathalie Szczech

Réflexion collective sur les usages et stratégies polémiques, cet ouvrage souhaite contribuer au développement d’une réflexion historique sur les discours de combat. Envisageant la polémique comme un dispositif discursif socialisé, inscrit dans le temps et mobilisé dans l’action, les études de ce recueil abordent des sources polémiques variées et intègrent les enseignements de l’analyse du discours comme de l’histoire sociale et culturelle. Leurs auteurs, historiens et littéraires, s’intéressent à l’affirmation de la polémique, à une période où, entre Moyen Âge et Renaissance, le développement de l’imprimé et la diversification des régimes de publicisation ouvrent de nouvelles perspectives polémiques. La guerre de mots se révèle alors comme consubstantielle des remous suscités par la progression des innovations humanistes dans les milieux lettrés. De la guerre entre Armagnacs et Bourguignons à la Fronde, l’affirmation des princes suscite autant de prises de plume que de prise d’armes, tandis que les bouleversements religieux multiplient les occasions d’affrontements par les mots. Inscrit dans une démarche historique et conçu comme un dialogue entre médiévistes et modernistes, cet ouvrage cherche à peser le poids respectif des héritages et des transformations des conditions de l’action polémique et analyse, sur le temps long, les formes, les types d’acteurs et les modalités de l’affrontement verbal, aussi bien que les réflexions tactiques sur l’efficacité de la parole polémique.

Show Summary Details
Restricted access

Intérêts privés et débats publics. Causes et contextes de la controverse imprimée au temps de la Révolution anglaise

Extract

← 342 | 343 →

Intérêts privés et débats publics

Causes et contextes de la controverse imprimée au temps de la Révolution anglaise

Jason PEACEY

UCL

Abstract

Between 1655 and 1656 a flurry of pamphlets appeared which outlined a bitter debate between Edward Hayward and George Kendall, revolving around their daily lives and work as minor officials at the Chatham naval dockyards in Kent, and extending into the realms of politics and religion, and such pamphlet were subsequently republished more than once over the following decade. This paper argues that, while it may seem odd that apparently arcane issues generated printed polemic, such examples actually shed light on the neglected but important fact that a great deal of seventeenth century polemic emerged from, and revolved around, disputes that were ostensibly localised. Demonstrating the importance of this kind of polemic makes it possible to break down the distinction between private interests and public politics; makes it clear that polemicists often emerged reluctantly and as a result of tactical calculations and escalations; and makes it possible to recognise the ideological dimensions of daily life.

*

* * ← 105 | 106 →

En 1655, un humble fonctionnaire de la Marine de Cromwell, Edward Hayward, publia un court pamphlet. Cet acte pourrait sembler banal, considérant l’abondance inouïe de pamphlets imprimés durant les guerres civiles anglaises et l’Interrègne. Cette dynamique culture de l’imprimé est, en...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.