Show Less
Restricted access

Cartographies littéraires du Brésil actuel

Espaces, acteurs et mouvements sociaux

Series:

Edited By Rita Olivieri-Godet

Cette cartographie de la production littéraire brésilienne actuelle révèle des dynamiques spatiales originales, en rapport avec l’émergence de nouveaux acteurs et mouvements sociaux, et donne une vision panoramique des tendances de cette production tout en scrutant chacun des éléments qui participent à la définition de ses contours.
Les différentes études visent à préciser les mutations thématiques et formelles qui inaugurent de nouveaux enjeux esthétiques et repositionnent le discours littéraire dans ses façons de voir, d’évoquer et d’interpréter des espaces, des acteurs et des mouvements sociaux. De quel(s) Brésil(s) cette production parle-t-elle ? Quelles images du Brésil saisit-elle et engendre-t-elle ? Quels paysages réels et imaginaires privilégie-t-elle du Brésil ? À quelles modalités thématiques et formelles a-t-elle recours pour dire et (re)signifier le présent ? De quelles stratégies particulières la littérature brésilienne dispose-t-elle pour intervenir dans le discours social de son temps (inscription, dialogue, transgression de la convention sociale) ?
Centrée sur les rapports entre faits sociaux et pratiques discursives d’une part et l’imaginaire de l’espace brésilien d’autre part, cette cartographie littéraire du Brésil offre ainsi au public de langue française un témoignage de la diversité et du bouillonnement qui caractérisent aussi bien le domaine de la création que celui de la critique littéraire brésilienne.
Show Summary Details
Restricted access

Mémorialisme et fiction au Brésil contemporain

Extract



Maria Elizabeth CHAVES DE MELLO

UFF/CNPq/FAPERJ

À quoi sert la littérature ? L’une des premières réponses est : à se rappeler. À ne rien laisser échapper. À éviter la menace de l’incontournable oubli qui retombe sur toutes les formes d’expérience humaine non enregistrée. L’histoire, les images filmées ou photographiées ne suffisent pas à ce que seule la littérature peut procurer : le goût de la mémoire réinventée. Le concept de mémorialisme peut s’appliquer à plusieurs genres littéraires (autobiographie, journal intime, correspondance, littérature de voyage, poésie lyrique, etc.) dont les principaux traits seraient la subjectivité et la confession, entre réel et fictif. Dans l’impossibilité de faire des études panoramiques pour analyser le parcours des œuvres mémorialistes au Brésil depuis les Mémoires posthumes de Brás Cubas, nous proposons, dans ce travail, de nous interroger à partir de l’étude d’un cas.

En 2009, les Brésiliens ont l’occasion de lire un roman qui suscite d’importantes réflexions théoriques sur ce qu’est la littérature, le roman, le récit, le mémorialisme, les rapports entre le réel et le fictif, entre l’Histoire et la Littérature : Leite derramado, de Chico Buarque de Holanda, traduit en français par Quand je sortirai d’ici. Je serais tentée de faire une remarque sur la traduction du titre, qui modifie tout à fait le sens de l’original. Leite derramado connote la perte de quelque chose...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.