Show Less
Restricted access

Cartographies littéraires du Brésil actuel

Espaces, acteurs et mouvements sociaux

Series:

Edited By Rita Olivieri-Godet

Cette cartographie de la production littéraire brésilienne actuelle révèle des dynamiques spatiales originales, en rapport avec l’émergence de nouveaux acteurs et mouvements sociaux, et donne une vision panoramique des tendances de cette production tout en scrutant chacun des éléments qui participent à la définition de ses contours.
Les différentes études visent à préciser les mutations thématiques et formelles qui inaugurent de nouveaux enjeux esthétiques et repositionnent le discours littéraire dans ses façons de voir, d’évoquer et d’interpréter des espaces, des acteurs et des mouvements sociaux. De quel(s) Brésil(s) cette production parle-t-elle ? Quelles images du Brésil saisit-elle et engendre-t-elle ? Quels paysages réels et imaginaires privilégie-t-elle du Brésil ? À quelles modalités thématiques et formelles a-t-elle recours pour dire et (re)signifier le présent ? De quelles stratégies particulières la littérature brésilienne dispose-t-elle pour intervenir dans le discours social de son temps (inscription, dialogue, transgression de la convention sociale) ?
Centrée sur les rapports entre faits sociaux et pratiques discursives d’une part et l’imaginaire de l’espace brésilien d’autre part, cette cartographie littéraire du Brésil offre ainsi au public de langue française un témoignage de la diversité et du bouillonnement qui caractérisent aussi bien le domaine de la création que celui de la critique littéraire brésilienne.
Show Summary Details
Restricted access

Un centaure brésilien dans le paysage de São Paulo

Extract



Ana Maria CHIARINI

Université fédérale de Minas Gerais

Publié en 1980, O centauro no jardim1 est l’un des romans les plus illustres et les plus traduits de l’écrivain brésilien Moacyr Scliar. Il raconte les aventures de Guedali, créature mi-homme, mi-cheval, fils de juifs russes né dans le sud du Brésil, condamné au déplacement, à une vie isolée et pleine de secrets par rapport au monde qui l’entoure. En plus de la saga du personnage étrange et divisé (thématique présente dans d’autres ouvrages de Scliar), le roman dépeint la vie d’immigrants juifs et de leurs descendants dans la ville de São Paulo et dans la campagne de l’État du Rio Grande do Sul ; il est d’ailleurs souvent lu comme une allégorie de la condition juive2. Pour Assis Brasil, autre écrivain prolifique du Rio Grande do Sul, il est possible d’y ajouter une autre lecture tout aussi fertile, celle qui exalte le mythe du centaure des pampas : « l’homme gaúcho, qui ne fait qu’un avec son cheval, se transforme en un être aventurier, loyal, guerrier, qui est devenu le modèle d’une infinité de productions poétiques et romanesques »3.

Sur ces deux versants ethniques, l’un renvoyant aux juifs et l’autre à la population originaire du Rio Grande do Sul (État brésilien où l’appar ← 289 | 290 → tenance régionale est profondément marquée), le mythe du centaure fonctionne comme un...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.