Show Less
Restricted access

Cartographies littéraires du Brésil actuel

Espaces, acteurs et mouvements sociaux

Series:

Edited By Rita Olivieri-Godet

Cette cartographie de la production littéraire brésilienne actuelle révèle des dynamiques spatiales originales, en rapport avec l’émergence de nouveaux acteurs et mouvements sociaux, et donne une vision panoramique des tendances de cette production tout en scrutant chacun des éléments qui participent à la définition de ses contours.
Les différentes études visent à préciser les mutations thématiques et formelles qui inaugurent de nouveaux enjeux esthétiques et repositionnent le discours littéraire dans ses façons de voir, d’évoquer et d’interpréter des espaces, des acteurs et des mouvements sociaux. De quel(s) Brésil(s) cette production parle-t-elle ? Quelles images du Brésil saisit-elle et engendre-t-elle ? Quels paysages réels et imaginaires privilégie-t-elle du Brésil ? À quelles modalités thématiques et formelles a-t-elle recours pour dire et (re)signifier le présent ? De quelles stratégies particulières la littérature brésilienne dispose-t-elle pour intervenir dans le discours social de son temps (inscription, dialogue, transgression de la convention sociale) ?
Centrée sur les rapports entre faits sociaux et pratiques discursives d’une part et l’imaginaire de l’espace brésilien d’autre part, cette cartographie littéraire du Brésil offre ainsi au public de langue française un témoignage de la diversité et du bouillonnement qui caractérisent aussi bien le domaine de la création que celui de la critique littéraire brésilienne.
Show Summary Details
Restricted access

Littérature des frontières et frontière des littératures : Aldyr Garcia Schlee

Extract

Littérature des frontières et frontière des littératures

Aldyr Garcia Schlee

Jean-Yves MÉRIAN

Université Rennes 2 / ERIMIT

Au Brésil, la question des frontières, de la représentation littéraire des frontières est une question singulière, jusqu’à une période récente.

Rappelons quelques aspects de l’histoire de la formation du Brésil pour comprendre l’absence d’intérêt pour les régions périphériques, si éloignées des villes de la côte atlantique où résidaient les écrivains et les intellectuels brésiliens. Certes les voyageurs, les explorateurs, naturalistes, botanistes, ont publié surtout à partir des années 1830 des ouvrages très instructifs et dans certains cas des récits ethnographiques utiles pour la connaissance des populations amérindiennes qui occupaient les rives des grands fleuves, mais sur la question des frontières, bien peu fut écrit.

Les conquêtes des Bandeirantes aux XVIIe et XVIIIe siècles ont permis au Portugal, grâce aux talents du diplomate luso-brésilien Alexandre de Gusmão, lors des traités de Madrid en 1750 et de São Ildefonso en 1777, de remettre en cause le traité de Tordesillas de 1494 et de donner au Brésil les frontières presque définitives que nous connaissons aujourd’hui, sauf dans le sud et en Amazonie.

Les Bandeirantes ont été des conquérants, des prédateurs, jamais des pionniers...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.