Show Less
Restricted access

À l'écoute des poèmes : enseigner des lectures créatives

Series:

Edited By Nathalie Brillant Rannou, Christine Boutevin and Gersende Plissonneau

Depuis le colloque de Marseille « Enseignement & Poésie » en 1993, l’écoute des poèmes, les façons de les considérer, de les lire et de les étudier, ont donné lieu à de nombreuses expérimentations et à l’émergence de réflexions critiques quant à leur didactisation. L’édition poétique contemporaine, l’action culturelle, les pratiques pédagogiques ainsi que la réflexion des enseignants et des chercheurs dans toute la francophonie ont suffisamment cheminé pour qu’une mutualisation des travaux en cours s’impose.

Or l’enjeu de la recherche universitaire tient moins à la récapitulation de « bonnes pratiques enseignantes » qu’à l’analyse des phénomènes de réception des poèmes, des protocoles créatifs et des conditions qui en permettent l’accès aujourd’hui. L’oralisation poétique revisitée, tout particulièrement, engage des expériences de lecture à la fois sensibles, émancipatrices et réflexives.

Le présent volume rassemble des contributions d’origines géographiques et méthodologiques diverses, consacrées à la réception et à l’enseignement de la poésie de la maternelle à l’université. L’objectif des auteurs, en tant que poètes, chercheurs, enseignants, est de contribuer à la formation de lecteurs créatifs et disponibles à l’évènement de lecture des poèmes.

Show Summary Details
Restricted access

À l’écoute des poèmes, entre fascination et résilience (Annie Rouxel / Stéphanie Lemarchand)

Extract

← 238 | 239 →

À l’écoute des poèmes, entre fascination et résilience

Annie ROUXEL & Stéphanie LEMARCHAND

EA 3206 CELLAM Université Rennes 2

Dans ses « Remarques sur l’enseignement de la poésie au lycée »1, Yves Bonnefoy décrit en ces termes sa conception de l’approche de la poésie : « ne pas trop céder à la tentation de faire des analyses textuelles » mais, à la lecture du poème, « répondre avec tout son corps et son être à ce qu’il dit d’exaltant… », « parce que l’on [est], avec le poème, en présence d’une parole qui [rend] aux mots de la langue leur immédiateté, leur foisonnement, leur capacité de désigner une profondeur de la réalité que nos concepts nous font oublier ».

C’est par une écoute sensible du poème et de ses résonances en soi que nous avons abordé la poésie dans trois contextes différents : le lycée professionnel, l’univers carcéral et l’atelier d’écriture. Situation innovante d’enseignement où se pratique une approche subjective des textes en rupture avec la tradition scolaire d’analyse – le lycée professionnel –, situation en marge de l’école – la prison – et situation extra-scolaire – l’atelier d’écriture –, ces trois contextes offrent l’opportunité d’une réflexion croisée sur les lectures créatives. Mais que faut-il entendre par lectures créatives ? Dans une communication effectuée à Grenoble en 20122, Gérard Langlade, en donnait cette définition : ce sont...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.